samedi , 26 septembre 2020
Accueil » Actualité » La police canadienne accuse un homme de s’être inventé un passé terroriste

La police canadienne accuse un homme de s’être inventé un passé terroriste


L’homme de 25 ans prétendait s’être rendu en Syrie en 2016 pour rejoindre Daesh.

Un Canadien qui avait affirmé avoir rejoint le groupe jihadiste Daesh et participé à des actes terroristes a été arrêté et accusé d’avoir inventé cette histoire, a annoncé ce samedi la police fédérale. Les accusations portées contre Shehroze Chaudhry découlent de nombreuses déclarations à des médias, dans lesquelles l’homme de 25 ans « prétendait s’être rendu en Syrie en 2016 pour rejoindre le groupe terroriste et commettre des actes terroristes », indique la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dans un communiqué.

L’homme, qui habite Burlington, dans la province d’Ontario, a été accusé, « à la suite d’une longue enquête », « d’incitation à craindre des activités terroristes » et comparaîtra devant un tribunal le 16 novembre, a précisé la GRC, dont l’équipe de la sécurité nationale a pour mission d’enquêter sur les personnes « qui ont quitté le pays dans le but de contribuer aux activités d’un groupe terroriste ou qui sont revenues au Canada après avoir participé aux activités d’un groupe terroriste ».

« Les canulars peuvent créer un sentiment de peur au sein de la population et donner l’illusion qu’il y a une menace potentielle pour les Canadiens alors que ce n’est pas le cas. Par conséquent, la GRC prend ces allégations très au sérieux », a déclaré le surintendant Christopher deGale. Il a ajouté que cela détournait en outre des ressources humaines et financières « d’autres priorités ».

« Abu Huzayfah »

Sherhoze Chaudhry, qui utilisait l’alias « Abu Huzayfah », avait déclaré à plusieurs médias depuis 2016 avoir fait partie de la police religieuse du groupe Daesh en Syrie, et avait notamment été un protagoniste du podcast « Calliphate » du New York Times, selon Global News.

En 2018, lors d’une séance de questions à la Chambre des communes, l’opposition conservatrice s’était étonnée de la présence dans la région de Toronto d’un homme affirmant avoir commis des actes terroristes et réclamé son arrestation.

Mélanie Rostagnat avec AFP Journaliste BFMTV


Retrouvez cet article sur : BFM-TV