jeudi , 12 décembre 2019
Accueil » Actualité » L’association pour payer la caution de Patrick Balkany n’a réuni que 10% de la somme

L’association pour payer la caution de Patrick Balkany n’a réuni que 10% de la somme

Benoit Tessier / Reuters

La récolte des fonds pour la libération de Patrick Balkany, ici le 13 mai 2019 au tribunal, n’a pas encore atteint son objectif. 

LEVALLOIS – L’amour de leur maire n’aura pas suffi. L’association créée à Levallois pour récolter les fonds nécessaires à la caution pour la remise en liberté de Patrick Balkany n’est pas parvenue pour l’instant à obtenir les 500.000 euros nécessaires, rapporte franceinfo ce mardi 12 novembre. 

Patrick Balkany, qui a été incarcéré le 13 septembre pour fraude fiscale, a obtenu sa remise en liberté dans ce dossier. Celle-ci ne pouvait toutefois intervenir avant l’examen, prévu mercredi 13 novembre, de sa deuxième demande de remise en liberté pour son autre condamnation pour blanchiment aggravé.

Mais quelle que soit la décision des juges ce mercredi, l’ancien maire de Levallois ne pourra pas quitter la maison d’Arrêt de la Santé. Car il se trouve dans l’incapacité de payer les 500.000 euros de caution exigés.

Les comptes et les biens du couple ayant été saisis par la justice, Patrick Balkany et son épouse avaient dû se rabattre sur la générosité de leurs administrés et amis pour tenter de réunir la somme. En vain. 

Selon les déclarations à franceinfo de son épouse Isabelle Balkany -également condamnée mais pas incarcérée pour raisons de santé-, les dons récoltés par l’association de Levalloisiens n’ont permis de récolter que 50.000 euros, soit 10% de la somme fixée.  Elle a également fait part de la difficulté à trouver une banque qui accepte d’héberger le compte de l’association, créée “avec l’accord” du couple pour “acquitter la caution de Patrick”.  

Celle qui occupe le poste de maire par intérim dans la ville des Hauts-de-Seine a d’ailleurs décrit son époux comme “archi crevé”, amaigri d’une vingtaine de kilos et “souffrant du dos”. ”Ça ne fait plus de lui un exemple mais un martyr”, a-t-elle affirmé. 

La décision pour la deuxième demande de remise en liberté de Patrick Balkany est attendue ce mercredi dans la matinée. 




Première apparition