mardi , 4 août 2020
Accueil » Actualité » l’Australie isole son État le plus touché

l’Australie isole son État le plus touché


Dans la ville de Melbourne, quelque 3000 habitants de logements sociaux ont été confinés après une flambée du nombre d’infections.

L’Australie va isoler l’État de Victoria du reste du pays et mettre en place des mesures sans précédent pour lutter contre une inquiétante hausse du nombre de cas de coronavirus, ont annoncé ce lundi les autorités. Le Premier ministre de cet État, Daniel Andrews, a qualifié cette décision de fermeture de « bon choix en ce moment étant donné les défis considérables auxquels nous sommes confrontés afin de contenir ce virus ».

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, la limite qui sépare les deux États les plus peuplés de l’immense île-continent – celui de Victoria et celui de Nouvelle-Galles du Sud – sera fermée à compter de minuit dans la nuit de lundi à mardi, ont déclaré les autorités de ces deux États. Un projet de réouverture de la démarcation avec l’État voisin de l’Australie-Méridionale a été gelé.

Des habitants confinés

Victoria a fait état ce lundi d’un nombre record de 127 cas. Après des semaines d’allégement des mesures de restrictions, Melbourne a enregistré une flambée du nombre d’infections, notamment dans plusieurs immeubles densément peuplés, conduisant les autorités sanitaires à confiner les habitants de certains quartiers. Cette mesure, qui doit rester en vigueur jusqu’au 29 juillet concerne plus de 300.000 habitants de cette ville, la deuxième du pays, qui en compte 5 millions. Il s’agit de la mesure la plus rigoureuse prise depuis le début de la pandémie. La majorité des nouveaux cas quotidiens sont désormais recensés dans cette ville, tandis que la plupart des autres régions bénéficient d’un assouplissement des mesures.
Seize des nouveaux cas enregistrés l’ont été dans neuf hautes tours de logements sociaux dont les 3000 habitants sont confinés depuis samedi. Au total, à ce jour, 53 cas ont été recensés dans ces immeubles, dans lesquels vivent un grand nombre d’immigrés. Les responsables de cette communauté s’inquiètent de la manière dont ce « confinement strict » les stigmatise alors que des centaines de policiers ont été déployés pour faire respecter ces mesures. De son côté, le Premier ministre de l’ État a affirmé que de la nourriture et des jouets ont été livrés aux familles, tandis que des soins médicaux sont assurés. Une vaste campagne de dépistage des résidents a également été lancée.


Retrouvez cet article sur : BFM-TV