samedi , 12 décembre 2020
Accueil » Actualité » Le pape dénonce les « horreurs » de Boko Haram au Nigeria

Le pape dénonce les « horreurs » de Boko Haram au Nigeria


Au moins 76 agriculteurs travaillant dans des rizières ont été assassinés samedi dans le nord-est du Nigeria par des dizaines d’hommes armés.

Le pape François a dénoncé ce mercredi « les horreurs » de Boko Haram au Nigeria, où au moins 76 agriculteurs ont été massacrés samedi, estimant que cet acte terroriste « offense » le nom de Dieu.

« Je désire prier pour le Nigeria, malheureusement encore ensanglanté par un drame terroriste », a déclaré le souverain pontife à l’issue de son audience générale du mercredi, en évoquant des citoyens « brutalement tués ».

« Que Dieu (…) convertisse les coeurs de ceux qui commettent de telles horreurs offensant gravement son nom », a-t-il ajouté.

Boko Haram revendique le massacre

Au moins 76 agriculteurs travaillant dans des rizières ont été assassinés samedi dans le nord-est du Nigeria par des dizaines d’hommes armés. Le groupe Boko Haram, qui a revendiqué lundi le massacre dans une vidéo, affirme avoir lancé cette attaque pour venger certains de ses combattants arrêtés et livrés par des villageois aux autorités.

Le nord-est du Nigeria est en proie à l’insurrection de Boko Haram depuis 2009. Le conflit y a fait plus de 36.000 morts et forcé deux millions de personnes à fuir leur domicile.

Ce mercredi, le pape a aussi cité en exemple quatre soeurs missionnaires qui « furent enlevées, violées et assassinées » il y a quarante ans, le 2 décembre 1980, par un groupe paramilitaire au Salvador, en pleine guerre civile. « En courant de grands risques, elles portaient de la nourriture et des médicaments à des personnes déplacées et aidaient les familles les plus pauvres », a rappelé François, qui a loué leur « grande générosité ».


Retrouvez cet article sur : BFM-TV