vendredi , 25 septembre 2020
Accueil » Actualité » Leonardo déplore l’ampleur du « scandale » après les cas de Covid au PSG

Leonardo déplore l’ampleur du « scandale » après les cas de Covid au PSG

SPORT – Le directeur sportif du Paris SG, Leonardo, a déploré l’ampleur du “scandale” touchant le club après la découverte de six cas de Covid-19 touchant des joueurs après des vacances à Ibiza: “Tous les joueurs de foot sont allés à Ibiza”, a-t-il justifié.

“Toutes les équipes ont des cas positifs mais Paris, c’est un scandale”, a pesté le Brésilien sur Canal+.

“Ce sont des joueurs qui sont ensemble avec leurs femmes et leurs enfants”, a-t-il décrit, avant d’avouer qu’il “déteste Instagram”, le réseau social où les footballeurs vacanciers et futurs cas positifs, dont Neymar, ont beaucoup publié pendant leur séjour sur l’île espagnole. ”Ça te donne une image qui ne correspond pas à la réalité”. 

“Si on doit taper sur les joueurs parce qu’ils ont eu un comportement qui met un danger sportif, ok… Mais tous les joueurs de foot sont allés à Ibiza. Les joueurs du Bayern aussi. (…) On doit dire les choses comme elles sont. On cherche à transmettre aux joueurs nos valeurs. S’il y a quelque chose qui dérange l’image du club ou la performance, on est là (pour les rappeler à l’ordre, NDLR) mais, là, ce n’est pas le cas”, a souligné “Leo”. 

 

Le directeur sportif, qui a confirmé que les six joueurs positifs “ne seront pas là” à Lens jeudi pour la rentrée du PSG en L1, a toutefois indiqué penser que certains d’entre eux pourraient être de retour dimanche pour affronter Marseille dans le Classique du Championnat.

Le directeur sportif parisien a par ailleurs critiqué les instances du football pour leur choix dans le calendrier, qui prévoyait la reprise de la L1 le même week-end que la finale de C1, ce qui a entraîné un report du premier match et poussé Paris à demander le report du second (celui contre Lens) pour accorder quelques jours de repos aux joueurs.

“C’est incompréhensible pour moi”, a regretté Leonardo. “Tous les autres championnats, ils vont commencer le 12, le 13 ou le 18 septembre. Pourquoi pas nous? On a fait quatre mois et demi sans un match officiel, on fait une finale de Coupe de France où on joue une équipe qui nous casse en deux (Saint-Étienne). C’est comme si toute l’organisation visait à ne pas nous aider. Même en finale de Coupe de la Ligue (contre Lyon) ils mettent des prolongations!”


Première apparition