dimanche , 15 décembre 2019
Accueil » Actualité » Les grands-parents de « Joyeuse retraite! » sont l’exemple même de la génération « chicouf »https://www.huffingtonpost.fr/ » HuffPost Life

Les grands-parents de « Joyeuse retraite! » sont l’exemple même de la génération « chicouf »https://www.huffingtonpost.fr/ » HuffPost Life

CINÉMA – Philippe et Marilou attendaient ce moment avec impatience. Tout était prévu pour enfin réaliser leur rêve: une fois à la retraite, ils partiraient s’installer au Portugal. Mais les personnages principaux du film “Joyeuse retraite!” qui sort au cinéma ce mercredi 20 novembre, vont avoir, comme bien de grands-parents français, d’autres projets que ceux qu’ils espéraient.

Incarnés par Thierry Lhermitte et Michèle Laroque, Philippe et Marilou vont en effet devoir remettre au lendemain leurs rêves d’indépendance et de tranquillité et envisager de vivre leur retraite autrement. Leur priorité va ainsi devenir malgré eux celle de garder leurs petits-enfants.

6,9 millions d’heures de garde

Environ deux tiers des enfants de moins de six ans sont gardés au moins occasionnellement par leurs grands-parents, selon une étude de la Drees publiée en juin 2018.

Dans de très nombreux cas, la garde est très régulière. 32% des papis et mamies font du dépannage en semaine, pendant les vacances et le week-end. 19% disent garder leurs petits-enfants régulièrement.

“Les interventions des grands-parents concernent davantage d’enfants en semaine que les week-ends, mais pour des temps plus courts”, soulignait le service statistique des ministères sociaux. Le mercredi faisant exception.

Cette génération de grands-parents, qui effectuent quelque 16,9 millions d’heures de garde pour leurs petits-enfants, a d’ailleurs un surnom: les “Chic Ouf”: “Chic ils arrivent, ouf ils repartent”. Une sorte de cri du cœur pour ces retraités qui sont heureux de dépanner et de passer du temps avec des enfants mais qui sont bien ravis de connaître ensuite un repos bien mérité.

Des effets bénéfiques mais attention

Selon une étude publiée en 2014 dans la revue Menopause, le fait de garder ses petits-enfants un jour par semaine a des bienfaits sur les capacités cognitives. C’est en tout cas ce qu’ont montré les chercheurs qui se sont intéressés au lien entre la garde d’un enfant et les attitudes de 131 grands-mères à s’organiser, planifier, résoudre des problèmes.

Mais attention, “veiller sur ses petits-enfants ne présente pas seulement des bénéfices et peut aussi avoir des conséquences néfastes, comme de l’anxiété et du stress, qui détériorent les performances cognitives”, souligne Cassandra Szoeke, directrice de l’étude.

Les chic ouf ont donc bien raison de dire ouf et de ne pas toujours céder aux demandes de leurs enfants.

Contacté par Marianne, le sociologue Serge Guérin, spécialiste de la séniorisation de la société, a remarqué que ce syndrome chic ouf “s’observe particulièrement chez les CSP+. Les seniors profitent de leur retraite pour prendre des cours de peinture ou d’hébreu, s’investir dans le bénévolat. Ils se disent: ‘Je vais enfin penser un peu à moi’ et ne veulent pas d’une aliénation à la grand-parentalité comme il peut exister une aliénation au travail.”

Avis à Philippe et Marilou donc, garder les petits-enfants est une bonne chose, mais partir quelque temps au Portugal serait certainement tout aussi bénéfique.




Première apparition