mercredi , 13 janvier 2021
Accueil » Actualité » Les produits alimentaires britanniques, victimes du Brexit

Les produits alimentaires britanniques, victimes du Brexit


Publié le :

Douze jours après le Brexit, qui a apporté son lot de nouvelles contraintes administratives, les fournisseurs français de produits britanniques peinent à importer certains produits. 

Dans les rayons français du géant de la grande distribution britannique Marks & Spencer, les étalages vident se multiplient. Depuis le 1er janvier 2021, certaines marchandises en provenance du Royaume-Uni ne parviennent plus en France. Une dizaine de jours après la sortie effective du Royaume-Uni de l’Union européenne, les entreprises britanniques se débattent avec les formalités administratives et les effets retors du Brexit.

Concernant la vente sur Internet, certains transporteurs français de colis ont interrompu leurs livraisons entre l’Union européenne et le Royaume-Uni, d’autres ont augmenté leurs prix.

Ralentissement des livraisons

Le ministre Michael Gove, chargé de la coordination de l’action du gouvernement britannique, a averti de « perturbations importantes » aux points d’entrée dans le pays dans les jours à venir en raison des formalités administratives supplémentaires qui ralentissent le trafic, ce qui nuit particulièrement à la circulation des produits frais.

Entre ralentissement aux points d’entrée, notamment le port de Douvres, et réduction des droits d’arrêts à un stop au lieu de trois pour déposer ou prendre des biens à livrer dans l’UE, le secteur des transports voit sa vie compliquée. Les entreprises de logistique essaient de moins dépendre du port de Douvres et en Irlande notamment, elles tentent de contourner le Royaume-Uni et ses complications actuelles, quitte à prendre des chemins plus longs mais qui restent dans l’UE.


Retrouvez cet article sur : AFP