samedi , 26 septembre 2020
Accueil » Actualité » L’histoire en portraits: les petits montagnards des années 40 dans l’objectif d’Emil Brunner

L’histoire en portraits: les petits montagnards des années 40 dans l’objectif d’Emil Brunner

Le photographe Emil Brunner a tiré le portrait de plus de 1700 enfants de l’Oberland grison pendant les années de guerre de 1943 et 1944. Avec cette collection, il a créé un inventaire d’une grande expressivité.

Ce contenu a été publié le 29 août 2020 – 11:00

Emil Brunner (1908 – 1995), qui avait parcouru le monde entier comme photographe de presse dans les années 1930 et 1940 et publié d’innombrables reportages dans de nombreux pays, n’a guère eu l’occasion de voyager pendant la guerre. C’est pourquoi cet alpiniste passionné a exploré les montagnes des Grisons lors de ses excursions. Au cours de ses randonnées, il a traversé les mêmes villages encore et encore et a y constamment photographié enfants et adolescents.

Il n’a pas simplement pris des photos au hasard ou essayé de trouver un monde de montagne pur «à la Heidi». Emil Brunner a mis ces enfants en scène: il les a fait poser pour les photographier de face à une distance rapprochée et une mise au point précise.

Avec cette manière de faire, le contraste entre le sujet et l’arrière-plan, les différences subtiles entre les enfants deviennent d’autant plus évidentes. Parfois, il est même possible d’assigner les enfants à différents villages ou familles sur la base de leurs traits du visage, de leurs coiffures ou de leurs vêtements. Ces photos véhiculent des sentiments, des attentes et des expériences. Les visages des enfants nous parlent: ils sont rebelles, craintifs, heureux, tristes et fiers.

Un concept?

De nos jours, on qualifierait cette manière de travailler de photographie conceptuelle. Emil Brunner n’en était probablement pas conscient. Il a donné à son projet le nom de Bergkinder (enfants des montagnes). Il n’a pas écrit de noms sur les négatifs, mais juste noté le village où vivaient les personnes qu’il représentait et les a mis dans une boîte.

On ne sait pas vraiment quelle était l’intention d’Emil Brunner avec ce travail d’une incroyable ampleur. Savait-il seulement qu’il était en train de créer un inventaire photographique, un impressionnant document contemporain sur toute une région?

Exposition de photos dans la Survelva

Jusqu’à la fin mai 2021, trois institutions culturelles de la Survelva (Haute Engadine) présentent des expositions de photos qui mettent en lumière la vie et le travail des montagnards durant la première moitié du 20e siècle. Les photographies d’Emil Brunner y sont notamment exposées.

Fotostiftung Graubünden

End of insertion

Photographie conceptuelle

Dans la photographie conceptuelle, ce n’est pas la représentation du motif pris en photo qui est l’objectif premier, mais le concept qui le sous-tend. Très souvent, il s’agit d’une conception sérielle de thèmes photographiques.

End of insertion


Retrouvez cet article sur : SwissInfo