lundi , 21 octobre 2019
Accueil » Actualité » L’ouragan Dorian a fait au moins 5 mort aux Bahamas

L’ouragan Dorian a fait au moins 5 mort aux Bahamas

ASSOCIATED PRESS

Une route inondée à Grand Bahama, une îles des Bahamas, lors du passage de Dorian ce 2 septembre 2019. 

INTERNATIONAL – L’ouragan Dorian a fait au moins cinq morts aux Bahamas et de nombreux blessés, a annoncé ce lundi 2 septembre le premier ministre Hubert Minnis, alors que le phénomène météorologique se trouve encore au-dessus d’une partie de l’archipel.

Une vingtaine de personnes ont aussi été blessées, selon le chef du gouvernement. Il s’agit du premier bilan consécutif au passage de Dorian, réalisé alors que les opérations de secours ont commencé “là où les conditions le permettent”, selon les propos du ministère du Tourisme. 

L’ouragan, qui a été rétrogradé de catégorie 5 à 4 mais reste “extrêmement dangereux”, est au-dessus de l’île de Grand Bahama (nord-ouest) et progresse très lentement, a souligné le Centre national des ouragans américain (NHC).

Dans la nuit de dimanche, il a durement frappé les îles Abacos. Les premières images, montrant des rues inondées, des toitures emportées, arbres déracinés et des maisons parfois totalement détruites, donnent une idée de la violence de la tempête en cours. 

Selon de premières évaluations rapides lundi des autorités et des responsables de la Croix-Rouge sur le terrain, quelque 13.000 maisons pourraient avoir été endommagées ou détruites et l’ouragan a causé des “dégâts considérables” dans les îles Abacos et de Grand Bahama.

Les États-Unis en alerte, la Floride évacuée 

L’incertitude plane depuis plusieurs jours sur la trajectoire que pourrait prendre l’ouragan en se dirigeant vers le sud-est des États-Unis, et la Floride, souvent en première ligne face à ces phénomènes météorologiques, mais aussi la Georgie et la Caroline du Sud ont été en partie évacués.

En Caroline du Sud, le gouverneur Henry McMaster a déclaré dimanche l’état d’urgence. “La force et le caractère imprévisible de la tempête nous obligent à nous préparer à tous les scénarios”, a-t-il expliqué, ordonnant l’évacuation obligatoire de la côte une mesure affectant environ 800.000 habitants.

Une évacuation obligatoire a également été ordonnée pour les régions côtières des comtés de Palm Beach et Martin, en Floride, et pour six comtés côtiers de Géorgie.

Selon la Croix-Rouge américaine, 19 millions de personnes vivent dans des zones qui pourraient être touchées. Jusqu’à 50.000 personnes en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud pourraient avoir besoin d’un abri d’urgence en fonction de l’impact.

Le NHC estime que l’ouragan sera “dangereusement proche” de la côte de la Floride dans la nuit de ce lundi à mardi 3 septembre, mais il reste difficile d’évaluer comment le “Sunshine State” sera touché. “Si vous êtes dans une zone d’évacuation, partez MAINTENANT”, a lancé le gouverneur de Floride, Rick Scott. “Nous pouvons reconstruire vos maisons. Nous ne pouvons pas reconstruire votre vie”.

 

 À Washington, le président Donald Trump a réuni les responsables des services d’urgence, évoquant un ouragan qui “semble monstrueux”. “Nous nous attendons à ce qu’une bonne part de la côte est soit touchée et une partie le sera très, très durement”, a-t-il déclaré.




Première apparition