vendredi , 17 janvier 2020
Accueil » Actualité » « Messiah » accusée de « propagande anti-islamique », Tomer Sisley répond

« Messiah » accusée de « propagande anti-islamique », Tomer Sisley répond

La série Messiah disponible sur Netflix est l’objet d’un appel au boycott.

RELIGION – Cette nouvelle série a fait parler d’elle avant même sa sortie. En effet, le 31 décembre, une pétition a été créée dans le but de boycotter Netflix, menaçant de quitter la plateforme de streaming si elle ne supprime pas “Messiah”, disponible depuis le 1er janvier. 

Messiah raconte l’arrivée d’un nouveau messie moderne, une sorte de Jésus, qui vient “faire passer le message de son père”. Si on ne sait pas de quelle religion il vient, beaucoup d’internautes le soupçonnent d’être Al-Dajjal, une figure de l’islam, comparable à l’antéchrist dans la religion catholique. Ce prophète est supposé arriver à la fin des temps pour tester les croyants. 

Messiah, une figure provocatrice

La représentation de cette figure n’a pas plu à tout le monde. Avant même d’avoir vu la série, une pétition a été créée, et menace Netflix de se désinscrire de la plateforme. 

“La nouvelle série de Netflix intitulée Messiah fait beaucoup parler d’elle, les téléspectateurs pourront immédiatement remarquer qu’elle est basée sur des descriptions islamiques de la venue de Dajjal”, explique la description de la pétition.

“Pouvons-nous vraiment permettre que notre argent soit utilisé dans la production de contenu maléfique comme celui-ci ? Avec votre participation, rejoignez-moi pour boycotter Netflix.”

Tomer Sisler veut une saison 2

Tomer Sisler, acteur français, joue le rôle d’un agent de la sécurité intérieure israélienne dans la série. Il a répondu au Parisien, au sujet de cet appel au boycott: “Les auteurs de cette pétition se trompent évidemment. Si ça avait été une propagande anti-quoi que ce soit, je n’y aurais pas participé. Les gens qui signent la pétition n’ont même pas vu la série !”, déplore l’acteur.

“Le spectateur est un acteur à part entière de la série”, insiste-t-il. Elle traite de la manière qu’on a de percevoir les choses. Dans un monde moderne, dans lequel les médias, les réseaux sociaux sont forts, où une information peut devenir virale en très peu de temps, qu’est-ce qui va vous y faire croire ? Est-ce que que vous êtes quelqu’un qui croit ce qu’il voit ou est-ce que vous voyez ce que vous croyez?”

Pour finir, Tomer Sisler a confié au journal être emballé par le résultat du tournage. Il espère même l’arrivée d’une deuxième saison.  

 À voir également sur le 4Suisse: Dans la saison 2 de “You”, le personnage principal n’est plus vraiment le même




Première apparition