vendredi , 17 janvier 2020
Accueil » Actualité » Patrick Balkany transféré à la Pitié-Salpêtrière, Isabelle Balkany « ivre de rage »

Patrick Balkany transféré à la Pitié-Salpêtrière, Isabelle Balkany « ivre de rage »

STEPHANE DE SAKUTIN via Getty Images

Isabelle Balkany, ici le 11 décembre 2019, dénonce le transfert de son époux Patrick Balkany à la Pitié-Salpêtrière sans l’aval de ses médecins. 

JUSTICE – Isabelle Balkany donne régulièrement des nouvelles de son époux, incarcéré depuis trois mois et hospitalisé depuis deux semaines. Et ce dimanche 29 décembre, la maire par intérim de Levallois-Perret n’a pas caché son exaspération sur le transfert de Patrick Balkany à l’hôpital Pitié-Salpêtrière. 

Condamné pour fraude fiscale et blanchiment et incarcéré dans un premier temps à la Maison d’Arrêt de la Santé, Patrick Balkany a été hospitalisé le 12 décembre à l’hôpital Cochin dans le 14e arrondissement de Paris pour “un infarctus digestif” selon son épouse.

Mais vendredi 27 décembre, l’élu des Hauts-de-Seine a été transféré à la Pitié-Salpêtrière, un changement qui s’est fait “sans prévenir le professeur magique de gastro-entérologie qui lui a sauvé la vie” a révélé Isabelle Balkany ce dimanche. 

Dans une publication Facebook, Isabelle Balkany a indiqué que son mari avait été transféré “dans un service sécurisé pénitentiaire”, ce qui le prive des spécialistes qui l’ont suivi lors de son admission à l’hôpital en décembre. Elle s’indigne également que le déplacement ait eu lieu “en fourgon et non en ambulance”. 

“Le professeur qui le suit m’a appelé, il était fou de rage. On ne sait pas pourquoi ils ont pris cette décision”, s’indigne Isabelle Balkany auprès du Parisien.  “Patrick a vu un médecin trois minutes, hier (samedi, ndlr), pareil aujourd’hui. Il recommence à avoir mal au dos. Sauf qu’il ne peut pas prendre des médicaments sans avis de son gastro-entérologue”, ajoute-t-elle. 

Se disant “folle d’angoisse et ivre de rage”, Isabelle Balkany regrette que “la justice n’ait jamais demandé d’expertise médicale. Ni au moment du procès ni lors de ses trois demandes de remise en liberté, c’est honteux”. 

Les deux époux Balkany ont fait appel des peines de prison assorties d’inéligibilité prononcées contre eux pour fraude fiscale et blanchiment aggravé. Le procès en appel s’est ouvert  début décembre, après que la justice a rejeté la troisième demande de remise en liberté de Patrick Balkany. Isabelle Balkany n’a pas été incarcérée pour des raisons de santé.




Première apparition