dimanche , 13 décembre 2020
Accueil » Actualité » Plan de relance : double veto sur l’État de droit !

Plan de relance : double veto sur l’État de droit !


Publié le :

Depuis trois ans, Varsovie et Budapest font l’objet de procédures d’infraction pour des atteintes à l’indépendance de la justice ou des médias, mais également pour non respect du droit d’asile. L’Europe tremble encore cette semaine car le plan de relance de l’UE est toujours bloqué par deux pays qui mènent la fronde. La Pologne et la Hongrie refusent de conditionner le versement des fonds européens au bon respect de l’État de droit.

C’est donc un veto effectif qui conduit au blocage d’un plan de relance post-Covid de 750 milliards d’euros et du budget de 1 100 milliards d’euros pour les sept prochaines années. Un veto budgétaire paradoxal pour ces pays qui dépendent très fortement des fonds européens.

Quelles sont leurs motivations réelles et comment trouver un compromis ? Ces questions de valeurs et de portefeuille divisent profondément les 27, au risque de les fracturer. Les pays dits frugaux, par exemple, vertueux économiquement mais aussi en matière de libertés publiques, exigent des garanties de bonne gestion et de lutte contre la corruption.


Retrouvez cet article sur : AFP