vendredi , 25 septembre 2020
Accueil » Actualité » Pour les résultats du bac au Royaume-Uni, c’est l’ordinateur qui aura le dernier mot

Pour les résultats du bac au Royaume-Uni, c’est l’ordinateur qui aura le dernier mot


Les notes du GCSE et du A-level, équivalents du brevet des collèges et du baccalauréat en France, vont être établies grâce aux prédictions des enseignants et à des statistiques liées aux résultats obtenus les années précédentes par les établissements scolaires. Une porte ouverte aux injustices, déplore ce journal conservateur.

Comment établir des résultats fiables pour des examens annulés à cause du Covid-19 ? Des examens indispensables en vue de la suite du parcours scolaire et de l’entrée à l’université. Dans de nombreux ministères en charge de l’éducation à travers le monde, le casse-tête était le même, ces dernières semaines.

Au Royaume-Uni, les pouvoirs publics ont tranché fin juillet : c’est l’ordinateur qui aura le dernier mot. À l’origine, les résultats du GCSE (sensiblement similaire au brevet des collèges, mais passé en classe de seconde) et du A-level (équivalent du baccalauréat) devaient être déterminés par les professeurs. “Il leur avait été demandé de prédire les notes que leurs élèves auraient eues lors de l’examen, explique The Daily Telegraph. Mais des craintes quant à la fiabilité des notes transmises, notamment à cause de la tendance des enseignants à surévaluer leurs élèves, ont conduit le régulateur des examens à ne pas se fonder exclusivement dessus.”

Pour parvenir à une évaluation définitive, les autorités s’en remettront à une

[…]

Source

Atlantiste et antieuropéen sur le fond, pugnace et engagé sur la forme, c’est le grand journal conservateur de référence. Fondé en 1855, il est le dernier des quotidiens de qualité à ne pas avoir abandonné le grand format.
Son agenda est

[…]

Lire la suite




Retrouvez cet article sur : CourrierInternational