vendredi , 24 janvier 2020
Accueil » Actualité » Retraites: les professions libérales se mobilisent à leur tour

Retraites: les professions libérales se mobilisent à leur tour

PHILIPPE LOPEZ / AFP

Des médecins, avocats et pilotes défilent contre la réforme des retraites le 16 septembre 2019 à Paris.

GRÈVE – Chacun son tour. Alors que le mouvement social a battu un record de longévité dans les transports, le collectif “SOS Retraites” appelle à une “grève glissante” de ce vendredi 3 au dimanche 12 janvier.

Fondé au mois d’août, “SOS Retraites” regroupe 16 professions libérales allant de la santé, au droit en passant par le transport aérien. Leur point commun au delà de leur statut libéral ? Toutes ces professions disposent de régimes de retraites autonomes, menacés par la réforme défendue par le gouvernement. 

Ce vendredi, ce sont les infirmiers, les orthophonistes et les kinésithérapeutes qui ouvrent le bal. Ces professions sont invitées à refuser tout nouveau soin et à garder leurs permanences fermées. Elles seront rejointes lundi par des médecins, des avocats et des experts comptables afin d’organiser une “journée du désarroi”.

Actions de blocage dans les tribunaux

Les avocats débuteront eux lundi une semaine entière de mobilisation. Le Conseil national des barreaux (CNB), qui représente les 70.000 avocats français, appelle à durcir la grève contre la réforme des retraites, avec des actions de blocage dans les tribunaux.

“Le gouvernement reste sourd à la situation critique des avocats et n’entend que les professions susceptibles de bloquer le pays”, dénonce le CNB. Il appelle, avec la Conférence des bâtonniers et le Barreau de Paris, à “durcir” la grève. La grève d’une semaine pourra être reconduite, précise-t-il.

Les avocats, mobilisés depuis septembre, sont appelés à demander le renvoi des audiences et à “cesser plus généralement toute activité judiciaire”. Le CNB propose également, comme mode d’action, l’arrêt des désignations d’avocats en matière d’aide juridictionnelle, pour les gardes à vue, pour les étrangers et les mineurs etc.

Côté pilotes et personnel navigant, “le Spaf appelle à la grève lundi et mardi” contre la réforme des retraites.

“Un hold-up d’État sur les réserves cotisées”

“Nous rassemblons des professions qui financent des régimes autonomes depuis des décennies sans avoir jamais rien coûté aux contribuables”, explique le collectif SOS Retraites. “Ces professions ne peuvent cautionner les propositions de Jean-Paul Delevoye (l’ancien Haut-commissaire aux retraites, ndlr) qui aboutiraient à supprimer ces régimes, à faire un hold-up d’État sur les réserves cotisées et à majorer le coût du maintien des retraites à leur niveau actuel, voire doubler les cotisations versées par certaines de ces professions, sans toutefois garantir le maintien des pensions actuelles”.

“C’est historique et c’est grave. La dernière fois que nos professions ont déclenché une grève en même temps, c’était en 1968”, avait souligné Christiane Féral-Schuhl, présidente du Conseil national des barreaux (CNB), à l’origine du collectif, lors de la première journée de mobilisation à l’appel du collectif le 16 septembre. Près de 20.000 personnes s’étaient alors réunies dans les rues de la capitale. 

Le Premier ministre Édouard Philippe réunit ce vendredi matin les membres du gouvernement chargés de la réforme des retraites afin de “faire le point sur la situation dans les transports publics” et un ”état des lieux sur l’avancée des négociations”, a indiqué Matignon.

La réunion n’avait pas été annoncée officiellement par Matignon qui n’a pas communiqué d’agenda pendant les fêtes de fin d’année. Lors de ses vœux aux Français mardi, Emmanuel Macron a réaffirmé sa détermination à “mener à bien la réforme des retraites”, tout en pressant le gouvernement de “trouver un compromis rapide”.

Lors de ses voeux aux Français mardi, Emmanuel Macron a réaffirmé sa détermination à “mener à bien la réforme des retraites”, tout en pressant le gouvernement de “trouver un compromis rapide”.

À voir également sur Le 4Suisse

Contre la réforme des retraites, la performance des danseuses devant l’Opéra de Paris




Première apparition