vendredi , 17 janvier 2020
Accueil » Actualité » Trump veut élargir l’OTAN (et il lui a déjà trouvé un nouveau nom)

Trump veut élargir l’OTAN (et il lui a déjà trouvé un nouveau nom)

Kevin Lamarque / Reuters

Donald Trump, ici au sommet de l’Otan à Londres en décembre 2019, s’est dit pour l’introduction du Moyen-Orient dans l’organisation du traité de l’Atlantique nord. Et il a même proposé un nouveau nom.

INTERNATIONAL – Après avoir critiqué l’OTAN à de multiples reprises au début de son mandat, Donald Trump souhaite désormais le rénover. Sur le fonds, en y ajoutant de nouveaux membres, mais également sur la forme, avec un nouveau nom. 

Sur fond de tensions exacerbées entre les États-Unis et l’Iran d’un côté et avec l’Irak et l’imbroglio sur le retrait des troupes américaines de l’autre, Donald Trump a estimé le 9 janvier que l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord devrait “s’impliquer beaucoup plus” au Moyen-Orient, où la présence américaine est controversée.

“Je pense que l’OTAN devrait être élargi et que nous devrions inclure le Moyen-Orient. Tout à fait”, a déclaré le président. “Et nous pourrions rentrer chez nous, en tout en grande partie, et utiliser l’OTAN” sur place, a-t-il ajouté.

Et le nom de la nouvelle organisation ainsi constituée est déjà tout trouvé: “OTAN, et ensuite vous ajoutez ‘MO’ pour Moyen-Orient”, a expliqué le président devant les journalistes à la Maison Blanche. En anglais, où le sigle de l’OTAN se traduit par “NATO” et Moyen-Orient par “Middle East”, l’abréviation deviendrait ainsi “NATOME”. 

“On l’appellerait NATOME. Quel beau nom! Je suis bon avec les noms, pas vrai?”, s’est félicité Donald Trump en citant comme autre exemple le “USCMA”, sigle anglais pour l’accord de libre-échange entre le Canada, le Mexique et les États-Unis qui doit remplacer l’ALENA, dénoncé par l’administration Trump.

“USMCA. Comme la chanson YMCA”, s’est amusé le président. Selon lui, le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg se serait montré “très excité” par cette idée. 

Après cette introduction présidentielle, la porte-parole du département d’État a par ailleurs annoncé que les discussions pour la mise en œuvre d’un renforcement des troupes de l’OTAN au Moyen-Orient avaient commencé.

“Une délégation de l’OTAN se trouve au département d’État pour discuter d’un rôle accru de l’Alliance atlantique en Irak, conformément au souhait du président en faveur d’un meilleur partage du fardeau dans tous nos efforts de défense collectifs”, a-t-elle dit.




Première apparition