vendredi , 18 septembre 2020
Accueil » Actualité » une « gender reveal party » à l’origine d’un feu de forêt en Californie

une « gender reveal party » à l’origine d’un feu de forêt en Californie


Au cours de ces fêtes organisées pendant une grossesse, le sexe de l’enfant à naître est parfois dévoilé à l’aide de fumée bleue ou rose.

Un feu de forêt s’est déclaré dans le sud de la Californie en raison d’un feu d’artifice, ont annoncé les pompiers ce dimanche. Le sinistre a été causé par « un engin pyrotechnique générant de la fumée, utilisé pendant une fête pour révéler le sexe d’une bébé », a annoncé sur Twitter le service californien de lutte contre les incendies.

Au cours de ces « gender reveal parties », organisées pendant la grossesse, le sexe de l’enfant à naître est parfois dévoilé au cours d’un feu d’artifice, à l’aide de fumée bleue ou rose.

L’incendie ainsi provoqué samedi matin à El Dorado a mobilisé plus de 500 pompiers et quatre hélicopères. Des milliers d’hectares ont été détruits par les flammes, alors que la Californie est en proie à une nouvelle vague de chaleur avec des températures qui lundi devaient dépasser 43 degrés autour de Los Angeles.

Une pratique déjà à l’origine de catastrophes

Créditée par le New York Times comme étant à l’origine de ce genre d’événements, la blogueuse américaine Jenna Karvunidis a publié plusieurs messages sur les réseaux sociaux, enjoignant les Américains à « cesser ces fêtes stupides ». En 2008, explique CNN, Jenna Karvunidis n’avait pas organisé de feu d’artifice mais avait dévoilé le sexe de son futur bébé, une fille, à l’aide d’un gâteau, qui à la coupe laissait apparaître un glaçage rose.

Depuis cette année-là, la pratique a évolué, avec notamment des feux d’artifice qui ont à plusieurs reprises causé des dégâts, relève le New York Times. Le journal cite notamment la mort d’une femme de 56 ans dans l’Iowa en 2019 à cause de débris issus d’un apparail censé tirer de la fumée.

Vivant elle-même en Californie, la blogueuse Jenna Karvunidis a déclaré à nos confrères américains que les cendres issues d’un autre incendie s’étaient retrouvées chez elle.

« Bien sûr je reçois des messages de haine. Excusez-moi d’avoir fait un gâteau pour ma famille en 2008. Et ce n’est pas parce que je suis l’inventrice des fêtes de révélation du sexe d’un bébé que cela signifie que je pense que les gens devraient réduire leur communauté en cendre », s’agace-t-elle sur Facebook.


Retrouvez cet article sur : BFM-TV