mercredi , 24 avril 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Après cancer : quelle santé sur le long terme ?

Après cancer : quelle santé sur le long terme ?

Quel est l’impact des cancers sur la santé publique en France ? C’est la question que se sont posée des chercheurs de l’Institut national du cancer, du réseau des registres des cancers Francim, du service de biostatistiques des Hospices civils de Lyon et de Santé Publique France. Dans un rapport récemment publié par Santé Publique France, ils expliquent le taux de survie des personnes atteintes d’un cancer en fonction du temps écoulé depuis le diagnostic. Et ce, à long terme.

L’étude s’appuie sur les registres des cancers métropolitains entre 1989 et 2013. Plus particulièrement à 15 types de tumeurs solides chez les femmes, et 17 types de tumeurs solides chez les hommes. Pour les deux sexes, il s’agit des tumeurs les plus fréquemment enregistrées. A chaque fois, la question qui s’est posée a été de savoir : "Quel risque a-t-on de décéder de son cancer, en fonction du temps qui passe et du type de cancer ?" Soit de s’interroger sur l’impact du cancer sur les chances de survies à long terme.

Différents moments à risque élevé selon les cancers

Elle a révélée que la plupart des cancers présentaient un risque de décès très fort dans la période critique, souvent au début de la maladie, avant de diminuer. Mais les risques de décès et les chances de survie ne sont pas répartis de la même manière pour tous les types de cancer.

Certains cancers, au contraire, voient un risque de décès qui augmente dans la première, voire la seconde année suivant le diagnostic. Il s’agit des cancers de type ORL, les mélanomes, le cancer du col utérin, le cancer des ovaires et du sein ou encore le cancer qui atteint le système nerveux central.

Les femmes ont de meilleurs perspectives de survie

D’autres encore, présentent un risque de décès élevé (plus de 10%) au cours de la cinquième année suivant le diagnostic.C’est le cas dans la moitié des cancers chez les hommes : cancer de la cavité orale, du pancréas ou encore du poumon. Alors que chez les femmes, surtout lorsqu’elles sont jeunes, les perspectives de survie sont meilleures. Sur les 17 cancers étudiés, seuls cinq cancers présentent un risque de décès supérieur à 10% la cinquième année.

Lire aussi :

Cancer : la vie 5 ans après le diagnostic

Cancer : un patient sur 5 souffre de stress post-traumatique





Retrouvez cet article sur : https://www.topsante.com/medecine/cancers/cancer/apres-cancer-quelle-sante-sur-le-long-terme-629828

A lire aussi: