mardi , 16 juillet 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Attention aux aliments ultra-transformés | Santé Magazine

Attention aux aliments ultra-transformés | Santé Magazine

D’après deux études européennes menées auprès de plus de 120 000 personnes, l’abus d’aliments ultra-transformés augmente le risque de maladies cardiovasculaires et de décès. Ces effets néfastes viennent s’ajouter à une liste déjà longue établie par d’autres recherches.


© iStock

Les aliments ultra-transformés comme les sodas, les soupes en poudre et les nuggets avaient déjà été associés à un risque accru d’obésité, d’hypertension artérielle, de syndrome du colon irritable, et même de cancer. Aujourd’hui, deux nouvelles études publiées dans le British Medical Journal établissent un lien entre leur consommation et les risques de maladies cardiovasculaires, ainsi que de décès précoce.

Les deux études sont fondées sur l’observation, ce qui signifie qu’elles ne peuvent pas prouver directement une cause et un effet. Les chercheurs se sont basés sur la classification qui permet de catégoriser les aliments en quatre groupes : aliments peu ou pas transformés, ingrédients culinaires, aliments transformés, et aliments ultra-transformés.

Ces derniers comprennent par exemple les biscuits apéritifs, les boissons sucrées aromatisées, les plats industriels prêts à consommer et les barres chocolatées. Il s’agit de tout produit transformé avec ajout de conservateurs autre que le sel, les produits principalement constitués de sucre, de matière grasse et d’autres composants qui ne se trouve pas dans nos cuisines.

Produits chimiques et surconsommation

Pour la première de ces deux nouvelles études, près de 105 000 adultes français d’âge moyen ont répondu à six questionnaires alimentaires de 24 heures. Les chercheurs ont constaté qu’une augmentation de 10% d’aliments ultra-transformés dans l’assiette équivalut à une hausse de 12% du risque de maladies cardiovasculaires.

Dans la seconde (PDF), des scientifiques espagnols ont demandé à près de 20 000 diplômés universitaires, âgés en moyenne de 38 ans, de remplir un questionnaire en 136 points. Résultat : ceux qui consomment plus de quatre portions par jour d’aliments ultra-transformés présentent un risque de décès 62 % plus élevé que ceux qui consomment moins de deux portions par jour.

Les chercheurs ne savent pas exactement pourquoi les aliments ultra-transformés peuvent causer de tels problèmes de santé. Ces produits sont souvent riches en graisses saturées, en calories, en sucre et en sel, et pauvres en nutriments clés comme les fibres. « Mais nous pensons aussi que c’est dû à la grande variété de produits chimiques et d’additifs que l’on trouve dans ces aliments et dans leurs emballages. Un autre problème avec les aliments ultra-transformés est que les gens ont tendance à trop les manger, et donc à prendre du poids « , suggèrent-ils.

À lire aussi


Première apparition

A lire aussi: