samedi , 25 mai 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Au ski, sur la neige : comment bien protéger ses yeux ?

Au ski, sur la neige : comment bien protéger ses yeux ?

La réverbération sur la neige peut être très agressive pour les yeux. À l’approche des vacances d’hiver, nos conseils pour choisir de bonnes lunettes solaires.

Savez-vous que la neige réfléchit 80 % des rayons ultraviolets (UV) du soleil ? Plus on grimpe en altitude et plus le rayonnement est intense : + 10 % tous les 1.000 mètres. 

Pour les yeux, c’est une véritable agression qui peut provoquer de graves dégâts. Selon l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (Asnav), « en situation de rayonnement intense, 30 minutes d’exposition aux UV peuvent suffire à provoquer une ophtalmie des neiges ». L’œil devient rouge larmoyant et douloureux. À l’extrême, l’atteinte de la cornée peut provoquer une perte temporaire de la vision, qui peut laisser des séquelles. Il faut parfois rester 48 heures dans le noir pour récupérer.

Une exposition trop forte, sans lunettes de protection, peut également occasionner des lésions à long terme : kératite, cataracte, DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge)…

Pour toutes ces raisons, il vaut mieux s’équiper correctement et bien choisir ses lunettes de soleil ou son masque de ski

C’est particulièrement important pour les enfants dont l’œil n’est pas encore mature. L’Asnav précise que « avant l’âge de 10 ans, le cristallin laisse en effet passer 75 % des UV alors qu’après 25 ans, seuls 10 % traverseront cette « barrière » naturelle ». 

De bonnes lunettes solaires doivent remplir trois critères :

– faire barrage aux UV ;

– respecter les couleurs autant que possible ;

– protéger les yeux des chocs.

À l’achat, vérifiez que le marquage CE est bien inscrit à l’intérieur d’une branche de lunettes. Il signale que le produit respecte les normes de sécurité européennes.

Un chiffre est également gravé. Il correspond à l’une des quatre catégories de lunettes de soleil. L’Asnav recommande les modèles 3 et 4 pour les activités en montagne, mais rappelle qu’il est fortement déconseillé de conduire avec des lunettes de catégorie 4.

Enfin la monture doit bien envelopper le visage pour protéger les yeux sous tous les angles.

À lire aussi


Première apparition

A lire aussi: