mardi , 25 juin 2019
Accueil » Actualité » Aucun survivant dans le crash d’un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines, avec 157 personnes à bord

Aucun survivant dans le crash d’un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines, avec 157 personnes à bord


Un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines, avec à son bord 149 passagers et 8 membres d’équipage, qui effectuait la liaison Addis Abeba-Nairobi s’est écrasé ce dimanche matin peu après le décollage, a annoncé la compagnie éthiopienne.

Sept Français parmi les victimes

Après des opérations de secours et de recherches, la compagnie aérienne a confirmé que le crash avait causé « la mort de tous les 149 passagers et 8 membres d’équipage à son bord ». Lors d’une conférence de presse, retransmise sur la page Facebook d’Ethiopian airlines, la compagnie a précisé que sept Français faisaient partie des victimes. 32 Kenyans, 18 Canadiens, 9 Ethiopiens, 8 Italiens, 8 Américains, 7 Britanniques, 5 Néerlandais et 1 Belge étaient également présents à bord. En tout, 32 nationalités étaient représentées.

« Le PDG du groupe, qui est actuellement sur le site de l’accident, a le regret de confirmer qu’il n’y a pas de survivant », a indiqué Ethiopian Airlines.

Le PDG  Tewolde GebreMariam s’est rendu sur place, au milieu d’un cratère de terre retournée, creusé par le crash et parsemé d’effets personnels et de débris.

Accident 6 minutes après le décollage

Le Boeing, un appareil récent livré courant 2018 à la compagnie, a décollé à 8h38 heure locale (6h38 en France) de l’aéroport d’Addis Abeba, en Ethiopie, avant de perdre tout contact avec la tour de contrôle, à 8h44, précise la compagnie.

« Le pilote a mentionné qu’il avait des difficultés et qu’il voulait rentrer » et « il a eu l’autorisation » de faire demi-tour et de repartir vers Addis Abeba, a déclaré Tewolde GebreMariam durant la conférence de presse à Addis Abeba.    

Le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, a indiqué dans un tweet « vouloir exprimer ses profondes condoléances aux familles de ceux qui ont perdu leurs proches bien aimés sur le vol régulier d’un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines à destination de Nairobi, au Kenya, ce matin ».

La compagnie Boeing s’est déclarée « profondément attristée d’apprendre la disparition des passagers et de l’équipage du vol Ethiopian Airline 302 ».

Dernier crash de la compagnie en 2010

Ethiopian Airlines a fait savoir qu’elle mettait en place un centre d’information des passagers et un numéro de téléphone pour les proches des personnes susceptibles d’avoir été à bord de l’avion. A l’aéroport international de Nairobi (JKIA), les proches des passagers étaient pris en charge dans un hôtel situé dans l’enceinte de l’aéroport. 

Dans la matinée, certains d’entre eux avaient partagé leur mince espoir de revoir leur parent en vie. « J’espère encore que tout va bien », avait glissé Peter Kimani, venu chercher sa soeur Florence Wangari, une infirmière « qui voyage beaucoup ». « Nous ne pouvons que prier pour qu’elle n’ait pas pris place dans l’avion ».

Khalid Ali Abdulrahman a de son côté eu beaucoup de chance: « J’étais sous le choc mais peu de temps après, mon fils m’a appelé pour me dire qu’il était toujours à Addis et qu’il n’avait pas embarqué sur ce vol », a-t-il déclaré.

Le Boeing 737-800 MAX qui s’est écrasé est le même type d’avion que celui de la compagnie indonésienne Lion Air qui s’est abîmé en mer en octobre dernier, 13 minutes après avoir décollé de Jakarta, faisant 189 morts. Le dernier accident grave d’un avion de ligne d’Ethiopian Airlines est celui d’un Boeing 737-800 qui avait explosé après avoir décollé du Liban en 2010. Les 83 passagers et les sept membres de l’équipage avaient été tués.




Retrouvez cet article sur : BFM-TV

A lire aussi: