mardi , 16 juillet 2019
Accueil » Actualité » Avant sa mort, Barbara Bush comptait les heures restantes du mandat de Donald Trump

Avant sa mort, Barbara Bush comptait les heures restantes du mandat de Donald Trump


Disparue le 17 avril 2018 à l’age canonique de 92 ans, quelques semaines seulement avant son conjoint, l’ancien président américain George Bush, Barbara Bush n’en est pas moins restée une personnalité engagée jusqu’à la fin de sa vie. C’est en tout cas ce que l’on apprend dans la biographie The Matriarch:Barbara Bush and the Making of an American Dynasty, écrite par la journaliste de la chaîne américaine USA Today, et qui sera en vente le 2 avril outre-Atlantique. 

Ainsi, dans les bonnes feuilles publiées par le média américain, la journaliste l’assure, Barbara Bush avait en horreur Donald Trump, actuel président des Etats-Unis. Tout commence quelques mois avant le scrutin, lorsque son fils, Jeb Bush, se lance à la conquête de la Maison Blanche, début 2016.

Seul problème, son chemin lui est très vite barré par Donald Trump, qui à de multiples reprises attaque Jeb Bush de manière personnelle et violente. Une situation très mal vécue par Barbara Bush qui, déjà en santé fragile, est victime d’une sorte de crise cardiaque due à l’angoisse du moment. Elle tient d’ailleurs le magnat de l’immobilier pour responsable direct de cet ennui de santé. 

Compte à rebours

Quelques mois plus tard, la candidature de Jeb Bush n’est qu’un lointain souvenir et contre toute attente, Donald Trump devient le 45e président des États-Unis. 

« Je me suis réveillé et j’ai découvert, avec horreur, que Trump avait gagné », peut-on lire dans le livre, dont de nombreux passages, exclusifs, ont été tirés de journaux tenus par l’ancienne First Lady. On y apprend également que cette dernière avait déjà rédigé une lettre de félicitations pour Bill Clinton, qui serait alors devenu le premier First Man de l’histoire du pays en cas de victoire de sa compagne Hillary. 

Alors, pour ne jamais oublier la victoire de Donald Trump, un ami a offert à Barbara Bush une horloge assez particulière. De couleur rouge, blanche et bleue, elle donnait, par un système de compte à rebours, le temps restant jusqu’à la fin du mandat de Donald Trump. L’objet, auquel elle tenait particulièrement malgré son côté humoristique, était sur sa table de chevet au moment de sa mort. 




Retrouvez cet article sur : BFM-TV

A lire aussi: