mercredi , 21 août 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Bientôt un vaccin contre l'allergie aux chats

Bientôt un vaccin contre l'allergie aux chats


En leur présence, vos yeux larmoient et grattent, votre nez coule et vous éternuez… Bonne nouvelle, si vous êtes allergique aux chats, un vaccin pour éviter ces désagréments pourrait bientôt voir le jour. HypoCat, c’est le nom donné par les scientifiques à ce remède capable de supprimer la réaction allergique. Que les phobiques des aiguilles se rassurent, c’est le chat qui reçoit l’injection du vaccin.

Les allergies aux chats sont causées par une protéine appelée Fel-d1, présente sur la peau et dans la fourrure de l’animal. La protéine se fixe aux squames de chat, petites particules de peau sèche qui se répandent facilement dans l’environnement, comme la surface des literies ou les canapés.

Chez les allergiques au chat, la pénétration de cette protéine dans les voies respiratoires, assimilé à un agent allergène, provoque la libération d’une grande quantité d’histamine, explique le Daily Mail.

Un dérèglement du système immunitaire à l’origine des symptômes allergiques

C’est ce sur-emballement du système immunitaire qui est à l’origine des symptômes allergiques.

Le vaccin Hypocat, testé sur 54 chats, a pour effet de réduire la quantité de la protéine Fel-d1. Les chats qui ont reçu le vaccin ont produit des anticorps qui ont détruit cette protéine.

Les scientifiques de l’hôpital universitaire de Zurich (Suisse), auteurs de cette découverte, parient sur une commercialisation du vaccin d’ici trois ans. Ils assurent que cela facilitera la vie des propriétaires des chats en les mettant à l’abri de maladies chroniques comme l’asthme. Pour les animaux, cela permettra de limiter les cas d’abandons, trop fréquents.

Leurs recherches vont être publiées dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology.

Le nombre de personnes allergiques est en constante augmentation ces dernières années. Entre 25 à 30 % de la population est allergique à quelque chose, selon l’Inserm.

Lire aussi

Plus de 1 000 substances allergisantes pourraient être interdites dans les vêtements

Rhume des foins : je vais chez le pharmacien ou l’allergologue ?



Première apparition

A lire aussi: