lundi , 19 août 2019
Accueil » Actualité » Brooklyn: le cas de ces détenus privés de chauffage en plein froid scandalise

Brooklyn: le cas de ces détenus privés de chauffage en plein froid scandalise

INTERNATIONAL – Au moment de la rédaction de cet article, la température à New York affichait 0 degré. Et depuis une semaine, les prisonniers du Metropolitan Detention Center à Brooklyn vivent sans chauffage ni lumière.

La faute à une panne d’électricité, provoquée par un incendie dimanche 27 janvier, a révélé vendredi 1er février le New York Times. Résultat, les 1600 pensionnaires de cette prison vivent depuis dans le noir, sans source de chaleur et sans la possibilité d’entrer en contact avec l’extérieur. Une situation qui a provoqué un véritable tollé dans le week-end aux États-Unis, où la météo a été pour le moins extrême ces derniers jours.

Sénatrice démocrate de l’État de New York, Kirsten Gillibrand, a dénoncé sur Twitter des conditions de détention « inhumaines » en « violation des droits constitutionnels » des prisonniers. Nydia Velazquez, autre élue démocrate, cette fois à la Chambre des représentants, a également condamné « l’inhumanité » de la situation: « je suis choquée. C’est l’Amérique! En Amérique, tout le monde a des droits », a-t-elle déclaré sur place.

Après s’être vu refuser l’accès aux détenus vendredi, cette dernière est revenue le lendemain avec d’autres élus démocrates au Congrès ainsi que des législateurs de la ville et de l’État. Le but: constater la situation à l’intérieur. « Les détenus frappent aux fenêtres pour attirer notre attention. C’est surréaliste », avait tweeté la veille Justin Brannan, conseiller municipal de New York.

Le monde artistique s’est également emparé de la question. Sur Instagram, le rappeur Myson a demandé au gouverneur et au maire d’agir au plus vite pour rétablir le courant. Une initiative sitôt reprise par la star du rap Cardi B, qui a relayé un appel à manifester devant la prison.

Cités par le New York Times, les responsables de la prison relativisent et affirment que les prisonniers ont bien eu de l’eau chaude. « De même, les repas des détenus n’ont pas été affectés. Ils reçoivent régulièrement des repas chauds chaque jour », affirme l’administration pénitentiaire.

Un récit aux antipodes de la trentaine de témoignages recueillis par le quotidien new-yorkais via les avocats de plusieurs détenus. « Le chauffage est la plainte principale. Il est inégal, voire inexistant. L’eau chaude est rare. Des plats chauds n’ont plus été servis depuis plusieurs jours et des conserves étaient distribuées cellule par cellule », affirme le New York Times.

Samedi 2 février, la situation semblait avoir évolué. « Après la visite du centre, il semble que le chauffage et l’eau chaude soient partiellement revenus, et des repas chauds servis, mais pas de partout. Il fait toujours froid et sombre. Et comme nous n’avions pas le droit de parler aux détenus, nous ne savons pas vraiment si des couvertures ont été distribuées », a tweeté Nydia Velazquez, promettant de suivre « de près » l’évolution de la situation. Selon CBS News, le courant sera rétabli lundi.

À voir également sur Le 4Suisse:




Première apparition

A lire aussi: