mercredi , 24 avril 2019
Accueil » Actualité » Ce que les gilets jaunes ont de vraiment révolutionnaire

Ce que les gilets jaunes ont de vraiment révolutionnaire

Ce que les gilets jaunes ont de vraiment révolutionnaire

La France doit-elle s’inspirer de la Suisse?

Moins de taxes réclament les gilets jaunes. En Suisse, peu de taxes, pour les pauvres comme pour les riches. Peu d’impôts pour les riches ou pour les entreprises qui s’installent ainsi facilement à Genève et Zoug.

Il y a du fric dans la potion magique suisse.

Mais alors, l’analyse de l’historien Guillemin sur la Révolution française nous conduit à penser que les riches, les bourgeois, vont manœuvrer pour être élus et faire les lois pour leurs seuls intérêts.

Si c’était le cas, les bords des lacs suisses seraient privatisés et les villages de montagne seraient des usines de béton à touristes. Les petits emplois de caissière dans les superettes auraient disparu au profit des caisses automatiques. Dans ce cas, l’agriculture ne serait plus subventionnée et les paysages bucoliques seraient des reliques du passé, la viande serait moins cher et importée massivement.

Rien de tout cela. Parce que tout est votation.

Du chemin communal à déplacer, aux règles des Zurichois sur la construction d’une maison d’accueil des migrants jusqu’à la fiscalité et la loi de la banque nationale au niveau de la fédération.

Ainsi mon collègue suisse, professeur de finance Marc Chesney, a proposé de bouleverser la fiscalité suisse entièrement. Son projet devrait être débattu par une votation. Le processus de recueil des signatures devrait commencer au printemps 2019. Sa proposition est restée dans les articles les plus lus pendant plus d’un mois en novembre 2018 sur le site du Temps, relancée par l’intérêt des gilets jaunes.

En Suisse, pour actionner le référendum d’initiative populaire, il faut 100.000 signatures, soit celles de 2% des citoyens de la Confédération.

La potion devient magique par l’ajout de la votation dans la potion suisse.

Alors Français, réveillons-nous!

C’est un historien franco-suisse qui nous rappelle que la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 précise pourtant dans son article 6: « Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement […] à [la] formation [de la loi]. »

Les gilets jaunes frontaliers de la Suisse plébiscitent la votation: « Nous voulons vraiment redonner la parole aux gens afin qu’ils s’expriment sur les lois importantes. Un modèle quelque peu similaire à la Suisse en somme ».

« Moins de taxes » disent les gilets jaunes. Du fric dans la potion gauloise mais pour qu’elle devienne magique il faut le RIC.

Le RIC est le Référendum d’Initiative Citoyenne, une version de la votation suisse qu’il convient que les citoyens français affinent selon leurs exigences.

Richard Werly nous fait prendre conscience que cette votation est le point fort des gilets jaunes: « Poussé dans les cordes par les ‘gilets jaunes’, Emmanuel Macron sait que l’armure constitutionnelle française est son ultime défense. Toute brèche serait un danger. Preuve que les ‘gilets jaunes’ ont, avec ce RIC, tapé là où ça fait mal. »

Point commun avec les marcheurs pour le climat qui pourront arrêter de marcher pour commencer à voter!

Plus radicalement, à l’heure où l’effondrement de nos sociétés est de plus en plus probable, hâté par un changement climatique violent, les décisions et les lois vont devoir se modifier de plus en plus vite.

Il ne reste plus aux Gaulois que trois chemins: disparaître dans le chaos, vivre sous un tyran éclairé, ou vivre libres en s’adaptant en continu par la pratique populaire de la votation.

À voir également sur Le 4Suisse:





Retrouvez cet article sur : https://www.huffingtonpost.fr/denis-dupre/ce-que-les-gilets-jaunes-ont-de-vraiment-revolutionnaire_a_23627216/

A lire aussi: