samedi , 23 mars 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Comprendre le cycle des maladies cardiaques

Comprendre le cycle des maladies cardiaques


La crise cardiaque, la valvulopathie, et l’insuffisance cardiaque sont souvent le résultat d’une lente obstruction et affaiblissement des artères. De nombreux facteurs de risque influencent ce processus, comme la surcharge pondérale, le manque d’activité, le diabète et le tabagisme.


© iStock

Les maladies cardiaques commencent souvent tranquillement, passant de l’hypertension artérielle à l’obstruction des artères coronaires avec peu de symptômes évidents. Mais l’issue peut être fatale. Voici un détail de chaque stade des maladies cardiaques, afin de repérer les éventuels symptômes, obtenir un diagnostic et trouver un traitement adapté.

Hypertension artérielle

Les artères, à l’origine souples et élastiques chez les plus jeunes, durcissent avec l’âge. Ce problème peut être aggravé par une surcharge pondérale, un manque d’activité physique et le tabagisme. La tension artérielle commence alors à monter, forçant le cœur à pousser le sang à travers les vaisseaux avec une pression plus élevée. Avec le temps, ce processus peut endommager les parois des vaisseaux sanguins, créant ainsi des endroits parfaits où le cholestérol peut se déposer.

Athérosclérose

Un taux élevé de cholestérol dans le sang, l’hypertension artérielle, et d’autres facteurs de risque peuvent entraîner l’accumulation de cholestérol dans les dépôts de plaque, limitant ainsi la circulation sanguine vers le cœur. Les artères coronaires sont obstruées, on parle donc d’athérosclérose.

Angine de poitrine

Pour certaines personnes, le rétrécissement des artères coronaires provoque des douleurs thoraciques, plus connues sous le nom d’angine de poitrine. Ces personnes ont de la « chance », explique le site Consumer Reports, car la douleur peut leur indiquer la présence d’un problème de santé.

Crise cardiaque

La crise cardiaque a lieu lorsqu’une plaque se brise, provoquant la formation d’un caillot de sang qui bloque une artère qui alimente le cœur. Quand un caillot bloque le sang au cerveau, il s’agit d’un accident vasculaire-cérébral. La plupart des personnes qui en sont victimes ne ressentent aucun signe avant-coureur.

Valvulopathie cardiaque

Le vieillissement, combiné à l’hypertension artérielle, au diabète et à d’autres facteurs de risque, peut également endommager les valvules cardiaques. Ces « volets » qui s’ouvrent et se ferment servent à synchroniser la circulation sanguine dans le cœur. Une fois abîmées, les valves n’arrivent plus à s’ouvrir ou se fermer complètement, ce qui limite l’écoulement du sang hors du cœur, ou permet au sang de s’infiltrer au mauvais moment. Avec le temps, ce problème provoque des douleurs à la poitrine, des sensations d’essoufflement, d’évanouissement, d’étourdissement ou de fatigue.

Insuffisance cardiaque

L’hypertension artérielle, l’athérosclérose, les maladies valvulaires et les crises cardiaques, seules ou combinées au diabète, aux troubles thyroïdiens et à d’autres maladies, peuvent affaiblir le cœur. Ce dernier a de plus en plus de mal à pomper le sang dans le corps. Dans ce cas, on parle d’insuffisance cardiaque. Cet affaiblissement peut entraîner une sensation d’essoufflement, de la fatigue, ainsi que des gonflements au niveau des jambes, du cou et de l’abdomen.

À lire aussi


Première apparition

A lire aussi: