samedi , 20 juillet 2019
Accueil » Sports » Cornet en a marre des « haters » – Tennis

Cornet en a marre des « haters » – Tennis


Battue dès son entrée en lice à Roland-Garros, Alizé Cornet ne comprend pas les critiques sur sa carrière, alors qu’elle vient de disputer son 50e tournoi du Grand Chelem, un record pour une joueuse en activité.

Gênée depuis plusieurs semaines par une blessure aux adducteurs, Alizé Cornet, à court de préparation, s’est inclinée dès son entrée en lice à Roland-Garros, victime de Victoria Kuzmova (6-4, 6-3). « J’aurais pu être un peu plus prête aujourd’hui mais je ne sais pas si sur le match, au final, cela aurait changé grand-chose, estime la Tricolore, 48e mondiale, et battue par la 46e. J’aurais bien pris quelques jours d’entraînement en plus pour être un peu plus prête, parce qu’au final, je n’ai fait des points que seulement depuis 2 jours. C’est un peu short mais elle a quand même très bien joué. Cela n’enlève rien à sa performance à elle. »

Le « Roland 2019 » de Cornet tourne court, alors que la Niçoise disputait son 50e tournoi du Grand Chelem consécutif. Une sacrée performance, et surtout un record parmi les joueuses en activité. Même si certaines réactions, à ce sujet, ont eu le don d’irriter la principale intéressée. « Je me fais tellement critiquer sur les réseaux par rapport à cela, s’est-elle emportée en conférence de presse. Parce qu’on en parle et les gens sont tellement méchants de dire: « Cinquantième Grand Chelem d’affilée, elle n’est jamais allée en quarts de finale » (*). Ce qui est complètement ridicule parce que je fais ce que je peux, quoi. »

Il est vrai que Cornet n’a peut-être pas confirmé les attentes placées en elle, elle qui a atteint son meilleur classement (11e) en 2009, à tout juste 19 ans. A 15 ans, elle passait un tour à Roland-Garros, une précocité qu’aucune Française n’a réussi à approcher… jusqu’à Diane Parry, 16 ans, ce lundi. « C’est cool, a réagi Cornet, à propos de la jeune Boulonnaise. C’est super, le chemin est long, il faut qu’elle s’accroche, qu’elle continue. Elle sait ce qu’elle a à faire. Elle a des entraîneurs. On a chacune des trajectoires différentes et il faut essayer de s’épanouir au mieux dans son métier.  » Conseil d’une « ancienne » de seulement 29 ans.

(*) Cornet a atteint les huitièmes de finale à l’Open d’Australie (2009), à Roland-Garros (2015, 2017) et à Wimbledon (2014).


Première apparition

A lire aussi: