mardi , 16 juillet 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Décès de Vincent Lambert ce jeudi matin

Décès de Vincent Lambert ce jeudi matin

Devenu malgré lui symbole de la fin de vie en France, Vincent Lambert est décédé ce jeudi 11 juillet au matin, au CHU de Reims. Sa mort marque la fin d’un long combat judiciaire et familial.


© istock

Il était plongé dans un état végétatif depuis 2008, après avoir été victime d’un accident de la route. Ce jeudi 11 juillet au matin, Vincent Lambert est décédé, neuf jours après le début de l’arrêt des traitements, et après une très longue bataille judiciaire et familiale opposant notamment son épouse à ses parents.

Viviane et Pierre, les parents de Vincent, fervents catholiques, s’étaient vivement opposés à l’arrêt des traitements, tandis que Rachel, l’épouse de Vincent, ainsi que son neveu et six de ses frères et soeurs dénonçaient un “acharnement thérapeutique”.

Bien qu’il n’avait pas rédigé de directives anticipées, Vincent Lambert avait, selon plusieurs de ses proches, confié préférer mourir plutôt que de vivre “comme un légume”. 

Récemment et après avoir épuisé tous les recours juridiques possibles, les parents de Vincent Lambert s’étaient résignés à son décès, dans une lettre ouverte publiée ce lundi 8 juillet, soit six jours après le début de l’arrêt des soins du patient, décidé par son médecin du CHU de Reims. Ce protocole médical, qui prévoyait l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation ainsi que la mise en place d’une sédation profonde et continue en vertu de la loi Leonetti, avait été rendu possible par la Cour de cassation.

Dans le cadre d’une conférence de presse donnée place de la République, François, le neveu de Vincent Lambert, a fait part de son soulagement : “Cest un soulagement évidemment, ce n’est pas triste, ça remet les choses dans l’ordre. C’est le rationnel qui reprend le dessus. Il a pu partir dans les meilleures conditions actuelles”, a-t-il estimé. Pour François Lambert, “l’affaire Vincent Lambert s’arrête aujourd’hui”, et il serait bon que la suite demeure dans l’intimité, loin de l’agitation médiatique de ces derniers jours.

Le neveu de Vincent Lambert demeure convaincu que la loi Leonetti est défavorable à l’euthanasie ou même au fait d’accélérer la mort, et qu’elle ne lutte pas contre l’acharnement thérapeutique. Décrivant son oncle comme “un être humain en souffrance dont il fallait arrêter les traitements”, François Lambert, pour qui ces dernières années au chevet de Vincent ont été “assez dures à vivre humainement”, espère désormais qu’il repose en paix.

Source : France TV Info

À lire aussi


Première apparition

A lire aussi: