samedi , 17 août 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Des chercheurs filment le cerveau pour comprendre le sommeil

Des chercheurs filment le cerveau pour comprendre le sommeil

Que se passe-t-il au niveau du cerveau pendant le sommeil ? Répondre à cette question, c’est un peu comme essayer de savoir si la lumière du frigo reste allumée quand on referme la porte… Un mystère, donc. Sauf pour des chercheurs de l’Inserm, de l’ESPCI Paris, du CNRS et de la Sorbonne. Pour mieux comprendre ce qu’il se passe quand nous dormons, ils ont filmé le cerveau d’un rat en sommeil grâce à une technique d’imagerie par ultrasons, rapporte la revue Nature Communications.

Les chercheurs ont notamment exploré le sommeil paradoxal. L’étude explique que ce moment du sommeil est à la fois caractérisé par une activité cérébrale proche de celle de l’éveil, et une activité musculaire totalement inhibée. A ce stade du sommeil, les yeux sont très actifs. Alors qu’il est souvent associé à la phase de rêves, de récentes études ont souligné que c’était aussi le moment du sommeil qui permettait aux neurones de reconfigurer leurs connexions, relève le site de l’Inserm.

Filmer le cerveau pendant le sommeil paradoxal

Deux technologies associées ont été utilisées sur les cerveaux de souris. D’une part, la technique d’électroencéphalographie pour analyser l’activité électrique des neurones, et de l’imagerie via des ultrasons extrêmement rapides. Cette technique innovante d’ultrasons biomédicaux permet de visualiser les flux sanguins liés à l’activité neuronale.

Grâce à cet appareil, les chercheurs se sont rendus compte que le sommeil paradoxal est une phase d’hyper-synchronisation cérébrale, dans laquelle le corps effectue des pics importants d’afflux sanguin, particulièrement dans l’hippocampe. En dehors de ces phases de sommeil, le cerveau des souris a des volumes sanguins plutôt bas.

Par ailleurs, la vidéo du cerveau a permis de voir que des aires cérébrales éloignées (cortex, hippocampe et thalamus) connaissaient un phénomène de synchronisation vasculaire inédit dans la phase de sommeil paradoxal. Cette découverte fait avancer la recherche sur la compréhension du couplage entre activité électrique et vasculaire. Dans la mesure où ce phénomène intervient dans des maladies comme l’épilepsie ou les AVC, elle pourrait aider à mieux comprendre le mécanisme de ces dysfonctionnements, bien que la technique ne soit pas encore utilisable sur des humains.

Lire aussi :

Les bienfaits du sommeil profond

Sommeil: 5 signes qui montrent que vous êtes vraiment en manque




Retrouvez cet article sur : https://www.topsante.com/medecine/votre-sante-vous/medecine-du-futur/des-chercheurs-filment-le-cerveau-pour-comprendre-le-sommeil-629836

A lire aussi: