vendredi , 24 mai 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Deux sodas light par jour, ce serait déjà trop

Deux sodas light par jour, ce serait déjà trop


Les sodas dits « light » sont souvent considérés comme des alternatives plus saines aux sodas sucrés. À tort, puisque selon une étude réalisée par l’American Heart Association et publiée dans la revue Stroke ce 14 février, la consommation de boissons hypocaloriques est associée à une risque accru d’accident vasculaire cérébral (AVC) ou de crise cardiaque. Les recherches n’ont cependant été réalisés qu’auprès de femmes ménopausées, et ne peuvent être généralisées.

Un appel à la prudence

Les données relatives à la santé de plus de 82 000 femmes âgées de 50 à 79 ans et ménopausées, participant à une étude à long terme ont ainsi été analysées. Parmi elles, 5,1 % ont déclaré consommer au moins un soda light par jour. Elles présentaient une probabilité « significativement plus grande » de souffrir d’un AVC ou d’une maladie coronarienne. Mais celles qui en buvaient au moins deux quotidiennement étaient 23 % plus susceptibles d’en être atteinte, d’être touchées par un AVC ischémique (31 %), de souffrir d’une maladie cardiaque (29 %) et de décéder de n’importe quelle cause (16 %) que les autres sondées.

L’étude a également montré que les femmes en surpoids étaient particulièrement à risque, même dans le cas où elles ne présentaient pas d’antécédents de maladies cardiaques. « De nombreuses personnes bien intentionnées, en particulier les personnes en surpoids ou obèses, boivent des boissons sucrées hypocaloriques pour réduire les calories dans leur alimentation », développe Yasmin Mossavar-Rahmani, auteur principal du rapport. « Notre recherche et d’autres études d’observation ont montré que les boissons édulcorées artificiellement ne sont peut-être pas anodines et qu’une consommation élevée est associée à un risque plus élevé d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque », résume-t-il.

L’American Heart Association a récemment publié un avis scientifique concluant que les recherches ne fournissaient pas assez de preuves pour distinguer les effets des édulcorants hypocaloriques sur la santé du cœur et du cerveau. « Cette étude ajoute aux preuves que limiter votre consommation de boissons diététiques est la chose la plus prudente à faire pour votre santé », estiment toutefois les chercheurs. L’association reconnaît par ailleurs que les sodas light peuvent aider à remplacer les boissons sucrées et riches en calories, mais recommande l’eau nature, aromatisée ou gazéifiée mais non sucrée comme meilleure alternative.

À lire aussi :

  • Les sodas sans sucre, une arnaque minceur ?
  • Les effets positifs de la taxe sur les sodas



Première apparition

A lire aussi: