lundi , 22 avril 2019
Accueil » Actualité » Donald Trump avance dans son projet de force spatiale

Donald Trump avance dans son projet de force spatiale



« Nous devons être prêts », a déclaré Donald Trump en signant, ce mardi dans le Bureau ovale, la quatrième directive spatiale de son mandat, qui décrit en détails l’organisation et les pouvoirs voulus pour la « Space Force », cette nouvelle entité des forces armées américaines.

« Mon gouvernement a fait de la création d’une force spatiale une affaire de sécurité nationale. (…) Nos adversaires sont dans l’espace, que cela nous plaise ou non », a ajouté le président américain.

Cette force spatiale vise par exemple à protéger les satellites américains contre toute attaque physique (par collision avec un autre objet, ou par un missile), ou toute tentative de piratage ou de brouillage par des adversaires, ainsi qu’à développer des capacités militaires offensives dans l’espace.

Dans le giron de l’armée de l’air

Donald Trump a annoncé en juin 2018 son intention de créer une force « séparée mais égale » aux cinq autres (US Army, US Air Force, US Navy, Marine Corps et Garde-côtes). Mais le processus est long et dépend du Congrès, qui devra adopter la réorganisation, ce qui donne lieu à une féroce bataille militaro-bureaucratique.
    
Dans un premier temps, la « Space Force » prendra la forme d’un commandement militaire au sein de l’armée de l’air. Puis, avec l’aval du Congrès, elle deviendra une force à part entière avec son propre chef d’état-major et un sous-secrétaire à l’Espace, mais toujours dans le giron de l’armée de l’air, comme le corps des Marines qui opère au sein de la Navy.

L’ensemble des personnels militaires et civils qui travaillent dans le domaine spatial au sein du Pentagone (satellites, fusées, armes, technologies…) seront regroupés sous un commandement unique. Le texte présidentiel évoque l’indépendance de la force spatiale par rapport à l’armée de l’air dans un avenir indéterminé.

Une idée « stupide »? 

Le projet de Donald Trump ne fait pas l’unanimité aux Etats-Unis. L’ancien astronaute de la NASA Mark Kelly a ainsi indiqué, dans un tweet datant de juin 2018, que c’était « une idée stupide » et que « l’Air Force remplit déjà certaines missions de la Space Force ». 

Selon Business Insider, la secrétaire de la United States Air Force, Heather Wilson, a indiqué que la création de la force spatiale pourrait coûter 13 milliards de dollars. Une organisation de sécurité indépendante a également suggéré au média américain que cette somme devrait plutôt être utilisée pour préparer les Etats-Unis à une potentielle cyberguerre. 




Retrouvez cet article sur : BFM-TV

A lire aussi: