samedi , 20 juillet 2019
Accueil » Santé et Remise en forme » Effrayée par ses intraveineuses, elle invente une peluche pour les cacher

Effrayée par ses intraveineuses, elle invente une peluche pour les cacher


À l’âge de sept ans, Ella Casono est diagnostiquée d’une maladie auto-immune bénigne, appelée purpura thrombopénique idiopathique (PTI). Cette pathologie se traduit par une baisse anormale du nombre de plaquettes dans le sang et ainsi par un risque accru d’hémorragies. Cette petite fille du Connecticut (États-Unis) avait besoin de transfusions plaquettaires toutes les six à huit semaines. Problème, comme de nombreux enfants (et certains adultes) qui ont peur des piqûres, les perfusions lui faisaient peur.

"Quand j’ai eu ma première injection, j’ai été surprise et un peu intimidée par la quantité de tubes et d’équipement médical sur mon intraveineuse", explique Ella, maintenant âgée de 12 ans sur son site Internet. Pour pallier cette angoisse, la jeune fille a mis à profit ses séjours à l’hôpital et a usé de sa créativité : elle a confectionné un ours en peluche afin de dissimuler la poche qui l’inquiétait tant, rapporte le média américain CNN.

500 exemplaires de Medi Teddy

"Elle a coupé sa peluche et a utilisé un pistolet à colle chaude pour [le] confectionner", raconte sa mère Meg Casano à CNN. Voyant que l’invention remportait un franc succès du côté des infirmières, Ella et sa mère déposent le brevet, et la baptisent Medi Teddy. "Son but est de dissimuler un sac de liquide intraveineux, de médicaments ou de produits sanguins à l’enfant qui le reçoit et de lui fournir un visage amical à regarder !", continue Meg Casano. Le dos de la "pochette" est en maille, ce qui permet au personnel soignant de vérifier l’état de la perfusion.

Plusieurs exemplaires ont été réalisés et testés, afin que l’ours Medi Teddy soit le plus adapté possible à la vie en hôpital. "La réponse a été fantastique : les infirmières ont essayé les prototypes et donné des suggestions", indique la mère, toujours à CNN. Un financement participatif a désormais été lancé pour collecter 5 000 dollars (4 450 euros), afin de passer une première commande de 500 peluches. "Nous pensons que nous sommes prêtes à produire un produit vraiment génial pouvant aider des centaines d’enfants." L’organisme à but non lucratif qu’a monté le duo mère / fille devrait donner gratuitement ces premiers exemplaires aux jeunes malades.

"En voyant de plus en plus d’enfants pouvaient éprouver les mêmes sentiments que moi, je me suis intéressé de plus près à créer une expérience plus conviviale pour les jeunes patients sous perfusion intraveineuse, écrit Ella. […] J’espère que Medi Teddy vous aidera autant que cela m’aide !"

À lire aussi :

  • Avec une bouteille en plastique, il sauve des enfants de la pneumonie
  • Un écran-pansement qui envoie des messages médicaux




Première apparition

A lire aussi: