vendredi , 24 janvier 2020
Accueil » Emploi » ▷ Economie en Ile-de-France : progression de l’emploi salarié et un taux de chômage au plus bas

▷ Economie en Ile-de-France : progression de l’emploi salarié et un taux de chômage au plus bas



Le marché de l’emploi confirme sa bonne tenue en Ile-de-France selon une étude de l’Insee. L’emploi salarié progresse et jamais le taux de chômage n’avait été aussi bas en région parisienne.

Au second trimestre 2019, en Ile-de-France, le marché du travail confirme sa bonne tenue puisque l’emploi salarié progresse de 0,3 % et le taux de chômage est au plus bas (7,4 % de la population active).

Une dynamique de l’emploi qui se consolide

Selon l’Insee, l’Ile-de-France compte 19 000 emplois de plus qu’au trimestre précédent. La croissance de l’emploi salarié régional ralentit légèrement  durant ce trimestre : +0,3% par rapport au premier trimestre 2019. Les emplois créés proviennent majoritairement du secteur tertiaire marchand (plus de 10 000 postes). Au sein de ce secteur, l’information et communication voit ses effectifs croître plus lentement (+0,3% contre 0,7% au trimestre précédent). La progression est également très forte dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration (+0,7%). Après six mois de repli, l’interim repart à la hausse (+1,9%) largement au dessus des autres secteurs. Le secteur de la construction, très en tension, progresse toujours (+1,3%).

Un taux d’emploi qui progresse à Paris, en Seine-Saint-Denis et en Seine-et-Marne

Durant le deuxième trimestre 2019, l’emploi salarié en Seine-Saint-Denis continue sa progression depuis presque deux ans (+0,3%). En Seine-et-Marne et Paris, le taux d’emploi est en forte progression (+ 0,4 %). D’après l’Insee, ce regain s’explique par une nette progression de l’interim (+7,1%). On note une légère progression dans les Hauts-de-Seine (+ 0,2%). Dans le département de l’Essonne et des Yvelines, le volume de l’emploi est stable.

Un taux de chômage au plus bas depuis 10 ans

Le taux de chômage atteint 7,4 % en Ile-de-France, un niveau jamais atteint « depuis 2009 », souligne l’étude. Le recul est de 0,2 ou 0,3 point dans chaque département francilien, sauf en Essonne, où il n’est que de 0,1 point. Les taux de chômage les plus faibles de la région s’observent pour Paris et pour les Yvelines (6,4 %). À l’opposé, la Seine-Saint-Denis conserve toujours le taux de chômage le plus élevé (10,8 %). Toutefois, en un an, ce département a connu la plus forte baisse de la région (- 0,9 point contre – 0,5 point dans les autres départements).

Une belle dynamique des créations d’entreprises

Créer sa propre entreprise attire toujours autant les Franciliens. Au deuxième trimestre 2009, plus de 59 000 entreprises ont été créées en région parisienne soit une progression de 16,3% par rapport à la même période en 2018. Un taux supérieur à la moyenne française (+ 15,6 %). Plus d’une création d’entreprise sur deux est une micro-entreprise. Ce régime attire toujours autant les créateurs, notamment dans le secteur des transports. En revanche, c’est dans le secteur du commerce que l’évolution est la plus importante (+ 40,6 % par rapport au deuxième trimestre 2018).

(GettyImages/AdiniMalibuBarbie)