lundi , 20 janvier 2020
Accueil » Emploi » Social : nos conseils pour préparer votre entretien

Social : nos conseils pour préparer votre entretien


Marché de l’emploi

Par Théo Chevalier | Publié le 15/01/2020


Vous avez été convié à un entretien pour un poste dans le social ? Félicitations, votre candidature a intéressé le recruteur ! Maintenant vous devez le convaincre de vous choisir parmi les autres candidats. Retrouvez nos conseils pour préparer et réussir votre entretien !

Social : nos conseils pour préparer votre entretien


Que ce soit pour un poste d’assistant social, d’auxiliaire de vie ou d’éducateur spécialisé, le recruteur va cerner le candidat afin de savoir si celui-ci possède certaines des qualités requises pour le poste et inhérentes au secteur : altruisme, maîtrise de soi, maturité d’esprit, sensibilité, empathie, courage, pédagogie, patience, capacité à comprendre les problèmes et à trouver des solutions adaptées.

Autant de savoir-être qu’il vous faut mettre exergue à travers vos expériences professionnelles et personnelles.

Entretien d’embauche : comment mettre en valeur ses soft skills ?

Un travail sur vous-même

La première étape, lorsqu’on se prépare à passer un entretien physique, est de travailler sur soi. Êtes-vous capable de présenter clairement votre parcours ainsi que votre projet professionnel ? Pouvez-vous parler de vos principales expériences et expliquer ce qu’elles vous ont apporté en termes de compétences techniques et comportementales (hard skills et soft skills) ? Arrivez-vous à justifier votre candidature en mettant en adéquation vos qualifications à celles demandées dans la fiche de poste ?

S’il est bien réalisé, ce travail, bien que chronophage, vous permettra de répondre sans hésitation aux principales questions du recruteur.

Faites des recherches sur l’organisme

La phrase de recherche est indispensable dans le processus de préparation à un entretien. Renseignez-vous sur la structure qui propose le poste (milieu paramédical, éducatif, associatif, scolaire, familial, collectivités locales, établissements d’accueil…)

Visitez le site web et les réseaux sociaux, renseignez-vous sur les avis des salariés et lisez la presse spécialisée. Toutes les informations que vous collectez sont susceptibles de vous servir pendant l’entretien, que ce soit pour répondre à une question ou pour rebondir sur ce que dit l’interlocuteur.

Soyez attentif au langage corporel

Soyez vigilant quant à l’image que renvoie votre corps, votre posture mais aussi votre intonation. Tâchez de faire bonne impression dès le premier contact. Tenez-vous droit, évitez de croiser les bras et les jambes, soyez accessible et ouvert (en souriant), gardez la tête droite et regardez votre interlocuteur dans les yeux. La personne qui vous fait face doit avoir envie de parler avec vous, au même titre qu’une personne venant vous demander de l’aide ou des conseils.

Dans le même ordre d’idée, évitez de montrer des signes de nervosité (jouer avec ses doigts, avec ses bijoux ou avec ses cheveux, jambes qui tremblent, …).

Posez des questions

Poser des questions sur la nature du travail, les missions liées au poste, l’ambiance, les responsabilités ou encore l’équipe, montre au recruteur que vous êtes motivé et que vous êtes profondément intéressé par le poste. De même, si vous ne comprenez pas un point abordé, n’hésitez pas à demander des clarifications. Un entretien est un moment de partage et de rencontre.

Entretien d’embauche : les questions à poser au recruteur

N’oubliez rien le jour J

La veille de l’entretien, outre le fait de bien dormir pour être frais, pensez à ne rien oublier dans votre sac : carnet, crayon, copies du CV, références si vous en avez et les questions que vous avez prévues de poser.

Le premier pas dans l’entreprise

Lorsque vous arrivez au siège de l’entreprise et que vous attendez qu’on vienne vous chercher, observez votre environnement et saluez poliment les employés que vous rencontrez. De la même manière, soyez agréable avec l’hôte ou l’hôtesse d’accueil. Le recruteur peut tout à fait lui demander comment vous étiez en arrivant et comment vous vous êtes comporté.

Anticipez les questions du recruteur

Anticipez les questions récurrentes et préparez votre argumentaire. En revanche, ne mentez jamais dans un entretien (et dans votre candidature). Si vous ne savez pas répondre à une question, ou que le recruteur met le doigt sur un de vos points faibles, soyez honnête et transparent.

Voici une liste non exhaustive des questions à anticiper :

  • Pourquoi avoir choisi de travailler dans le social ?
  • Pourquoi pensez-vous être le candidat idéal ? Que pouvez-vous apporter ?
  • Pour quelles raisons avez-vous quitté votre précédent poste ?
  • Quels sont vos points faibles / points forts ?
  • Pouvez-vous me dire ce que vous avez retenu de la fiche de poste ?
  • Pouvez-vous me résumer ce que vous avez appris dans votre ancien travail ?
  • Pouvez-vous me décrire une situation où [soft skill que vous avez mentionné dans votre CV ou dans votre lettre de motivation] vous a permis de résoudre un problème ?
  • Quelle est la situation la plus compliquée que vous ayez eu à gérer ?

5 signes qui montrent que votre entretien d’embauche s’est bien passé

(GettyImages/PeopleImages)