jeudi , 20 juin 2019
Accueil » Sports » Evra attaqué pour propos homophobes – Football

Evra attaqué pour propos homophobes – Football


Le collectif Rouge Direct a porté plainte contre Patrice Evra pour injure homophobe, après sa sortie contre le PSG dans une vidéo sur les réseaux sociaux.

Patrice Evra devait bien se douter que traiter des gens de « pédés » en 2019 lui attirerait des ennuis. La menace qui planait sur l’ancien capitaine de l’équipe de France après sa sortie sur les réseaux pour moquer le Paris Saint-Germain s’est matérialisée lundi soir. Le collectif Rouge Direct, en relation avec l’association Stop Homophobie, a porté plainte contre lui pour « injure publique envers un groupe de personnes en raison de leur orientation sexuelle », annonce France Bleu.

Au lendemain de son incartade, l’ancien Mancunien en roue libre depuis son dernier contrat, avait bien tenté d’expliquer que l’utilisation de ce terme profane n’était pas dirigé contre les homosexuels, les plaignants ont souhaité que l’intéressé soit mis devant ses responsabilités. « Nous ne voulons pas laisser passer les injures d’un ancien capitaine de l’équipe de France. Il a une audience, notamment auprès des plus jeunes. On doit passer par des sanctions et des peines exemplaires pour ceux qui considèrent que l’on peut injurier des personnes sur la base de leur orientation sexuelle. C’est inadmissible, c’est puni par la loi », a déclaré le responsable de Rouge Direct sur les ondes de France Bleu après le dépôt de plainte.

Si le délit est avéré, Patrice Evra encoure jusqu’à un an de prison et 45.000 euros d’amende. Il est évidemment peu probable que l’affaire aille jusque-là. Pour cela, il aurait fallu que les personnes désignées par l’éphémère joueur de l’Olympique de Marseille soient homosexuelles et qu’ils les aient spécifiquement stigmatisées pour cette raison. Le vrai problème reste l’usage bien trop courant de ce terme offensant et le fait, bien entendu, de considérer que traiter quelqu’un d’homosexuel va porter atteinte à son honneur…


Première apparition

A lire aussi: