vendredi , 25 septembre 2020
Accueil » Finance » 52 ex-franchisés noirs de McDonald’s poursuivent l’entreprise pour discrimination raciale

52 ex-franchisés noirs de McDonald’s poursuivent l’entreprise pour discrimination raciale


McDonald’s fait face à un nouveau procès intenté par d’anciens propriétaires noirs de restaurants franchisés, qui affirment avoir été victimes de décennies de discrimination de la part de la chaîne de restauration rapide. Une plainte déposée mardi 1er septembre par 52 anciens franchisés devant le tribunal fédéral américain du district nord de l’Illinois réclame plus d’un milliard de dollars, collectivement, en dommages directs à McDonald’s. Les franchisés ont déclaré dans la plainte qu’ils étaient confrontés à une « discrimination raciale systématique et cachée », car la société leur refusait les mêmes possibilités que leurs homologues blancs.

McDonald’s doit approuver tous les nouveaux restaurants franchisés et, selon la plainte, la chaîne a « systématiquement incité » les franchisés noirs à acheter des emplacements dans les quartiers afro-américains. Les franchisés noirs étaient tellement désavantagés, a déclaré un franchisé dans la plainte, que l’acquisition d’emplacements McDonald’s en tant que franchisé noir était une « mission suicide financière ». Les propriétaires de franchises affirment avoir perdu plus de 200 établissements McDonald’s au cours de la dernière décennie en raison de la mauvaise conduite de l’entreprise.

Les franchisés demandent des dommages et intérêts compensatoires d’un montant moyen de 4 à 5 millions de dollars par magasin, les dommages et intérêts collectifs s’élevant à plus d’un milliard de dollars.

Selon la plainte, des dizaines d’autres franchisés noirs ont été contraints de quitter la chaîne au cours des deux dernières décennies. En 1998, il y avait 377 franchisés McDonald’s noirs, selon la plainte. En 2020, il n’en reste plus que 186 aux États-Unis.

« Si les plaignants n’avaient pas cette couleur de peau, McDonald’s leur aurait donné des emplacements de restaurant rentables, des possibilités de croissance et d’expansion, dans les mêmes conditions que les franchisés blancs, plutôt que de les forcer à quitter la chaîne après des décennies de sueur et de larmes consacrées à la franchise », peut-on lire dans la plainte.

McDonald’s n’a pas répondu immédiatement à la demande de commentaires de Business Insider US.

Pourquoi les franchisés noirs de McDonald’s sont confrontés à des inégalités

En décembre dernier, Business Insider US a rapporté que les franchisés afro-américains de McDonald’s gagnaient en moyenne des centaines de milliers de dollars de moins par an comparé à leurs homologues blancs du géant de la restauration rapide. Deux des plaignants dans le procès de mardi ont parlé à Business Insider US l’année dernière dans le cadre de l’enquête.

La plainte de mardi indique que les ventes annuelles moyennes des plaignants, d’environ 2 millions de dollars, étaient inférieures de plus de 700 000 dollars à la moyenne nationale de McDonald’s aux États-Unis, qui est de 2,7 millions de dollars entre 2011 et 2016 et de 2,9 millions de dollars en 2019.

« Ces différences sont statistiquement significatives et sont le résultat des préjugés raciaux des défendeurs et des obstacles au sein du système de franchise de McDonald’s », indique la plainte.

D’anciennes conversations avec cinq actuels et anciens franchisés noirs au cours de l’année dernière, ainsi que le procès intenté mardi, indiquent qu’il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles les franchisés noirs gagnent beaucoup moins que leurs homologues blancs. La plainte indique que McDonald’s :

  • Restreint « secrètement » les propriétaires afro-américains de restaurants franchisés à acquérir des lieux dont on prévoit qu’ils rapporteront moins d’argent. Les franchisés noirs disent qu’on leur a seulement offert la possibilité d’acheter des vieux magasins dans des quartiers majoritairement noirs. Ces restaurants ont tendance à avoir des coûts d’assurance et de sécurité plus élevés tout en rapportant moins d’argent.
  • Exclut les franchisés noirs des possibilités de développement, tout en offrant aux nouveaux franchisés blancs la possibilité d’acheter des emplacements plus récents et plus attrayants.
  • Impose des exigences plus strictes en matière de rénovation et de reconstruction aux magasins appartenant à des franchisés noirs qu’à des franchisés blancs.
  • Met en place des inspections « ciblées, très strictes et déraisonnables », forçant les franchisés noirs à quitter l’entreprise lorsqu’ils reçoivent de mauvaises notes.
  • Oblige les franchisés noirs à vendre les magasins à perte, en contrôlant comment les restaurants franchisés sont présentés aux acheteurs qualifiés.

« Nous récupérons toujours les pires restaurants », a déclaré Juneth Daniel, l’une des anciennes franchisées poursuivant McDonald’s, à Business Insider US l’année dernière.

« Ces restaurants avaient de sérieux problèmes pour trouver du personnel, s’ils n’étaient pas cambriolés », a ajouté Juneth Daniel. « Mais vous voulez entrer dans le système de franchise, vous voulez qu’il s’agisse d’une exploitation gérée par McDonald’s. Donc, vous acceptez le mauvais en espérant finir dans un meilleur endroit. »

L’avocat des franchisés déclare que McDonald’s est ‘plus concentré sur ses relations publiques’ que sur la bonne conduite à adopter

McDonald’s a déclaré à Business Insider US l’année dernière : « l’une de nos principales priorités est que toutes les franchises McDonald’s dans toutes les communautés aient la possibilité de prospérer, de se développer et de réaliser leurs ambitions commerciales ».

L’entreprise a ajouté : « Ces efforts sont ancrés dans notre conviction profonde que la diversité ainsi qu’un McDonald’s dynamique, inclusif et respectueux nous rendent plus forts. McDonald’s est fier de créer des opportunités d’entreprenariat, de croissance économique et de mobilité dans les communautés à travers le pays ».

Récemment, McDonald’s a mis l’accent sur l’importance de certaines valeurs et de la diversité au sein de l’entreprise.

L’entreprise a fait don d’un million de dollars à la National Urban League et à la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP) — la plus ancienne organisation américaine qui se bat pour les droits des personnes de couleur — à la suite des manifestations pour George Floyd. McDonald’s a publié une publicité pleurant la mort des Noirs tués par la police ou dans des incidents de violence raciste au début du mois de juin. Joe Erlinger, le directeur des affaires américaines de McDonald’s, a déclaré lors d’une réunion interne à l’époque que « le silence n’est pas une option ».

« Nous avons probablement — McDonald’s a créé plus de millionnaires au sein de la communauté noire que probablement toute autre entreprise sur la planète, mais il y a encore du travail à faire », a déclaré le PDG Chris Kempczinski à CNBC en juin. « Nous ne sommes certainement pas parfaits, nous discutons avec nos franchisés sur la façon de continuer à faire venir des franchisés issus de la diversité ».

L’avocat des franchisés, James L. Ferraro, a déclaré dans une interview à Business Insider US que la chaîne menait une « campagne de relations publiques » depuis qu’il a alerté l’entreprise du dépôt prochain de la plainte, début juin.

McDonald’s est « plus préoccupé par ses relations publiques que par agir, et adopter la bonne conduite », a déclaré James L. Ferraro. « Tout ce qui compte pour eux c’est protéger leur image ».

Version originale : Kate Taylor/Business Insider.

A lire aussi — McDonald’s va collaborer avec Travis Scott pour attirer les ‘jeunes Afro-Américains’, selon une note interne


Retrouvez cet article sur : Business Insider