dimanche , 19 janvier 2020
Accueil » Finance » BlackRock annonce qu’il va réduire ses investissements dans le charbon

BlackRock annonce qu’il va réduire ses investissements dans le charbon

BlackRock semble vouloir verdir son portefeuille et mieux prendre en considération les enjeux environnementaux. Larry Fink, le patron du plus grand gérant de fonds au monde, a annoncé vendredi 10 janvier dans sa lettre annuelle à ses clients que le groupe voulait renforcer ses investissements durables en cessant notamment d’investir dans des entreprises tirant plus de 25% de leurs revenus de la production de charbon thermique. « Nous sommes convaincus que la durabilité doit devenir notre norme en matière d’investissement », écrit Larry Fink dans un courrier adressé aux clients de BlackRock.

Il annonce en particulier que BlackRock est en train, dans ses investissements directs actifs, de « liquider » d’ici au milieu de l’année « les titres publics (actions et obligations) de sociétés qui génèrent plus de 25 % de leurs revenus à partir de la production de charbon thermique ».
« Les équipes d’investissement de gestion alternative de BlackRock ne feront à l’avenir aucun investissement direct » dans ce type de sociétés, poursuit-il. Ces investissements directs représentent actuellement 1800 milliards de dollars, sur 7 000 milliards gérés au total.

Epinglé sur le peu de votes en faveur du climat

Larry Fink va plus loin en assurant que BlackRock votera contre les directions et les administrateurs n’ayant pas fait assez de progrès dans leurs investissements liés au développement durable. Le gérant de fonds a récemment été épinglé à ce propos par  Majority Action. Cette ONG dénonçait le décalage entre la rhétorique pro-environnement de BlackRock et ses actes, soulignant que le groupe avait soutenu seulement cinq  résolutions d’actionnaires en faveur du climat sur 41 recensées en 2019. 

BlackRock a par ailleurs annoncé qu’il venait de rejoindre l’initiative Climate Action 100+. Cette coalition d’investisseurs internationaux, lancée fin 2017, entend pousser les entreprises les plus émettrices de gaz à effet de serre à entamer une transition pour atteindre la neutralité carbone. 

Basé à New-York, BlackRock est considéré comme le plus important gestionnaire d’actifs au monde et compte 16 100 employés dans plus de trente pays. Il est au coeur de l’actualité en France, accusé par une partie de l’opposition de tenter de promouvoir le système d’épargne retraite par capitalisation. Implanté dans l’Hexagone depuis 13 ans, BlackRock n’est cependant pas un fonds de pension et ne commercialise pas de plans d’épargne retraite.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi :
Les géants de la finance BlackRock et JPMorgan épinglés pour le décalage entre leurs discours et leurs actes sur l’environnement

Comment les milliardaires continuent de cacher leur fortune dans les paradis fiscaux, malgré la révélation des Panama Papers




Retrouvez cet article sur : Business Insider