mardi , 21 janvier 2020
Accueil » Finance » Donald Trump en passe de gagner son pari dans le commerce

Donald Trump en passe de gagner son pari dans le commerce


Le bras de fer engagé par Donald Trump contre la Chine sur le terrain commercial semble bel et bien tourner à l’avantage du président américain. Celui qui a fait de la réduction du déficit commercial en général (et en particulier celui avec l’empire du Milieu) une priorité de son mandat est en passe de remporter son pari.

Sauf coup de théâtre, cette année, les Etats-Unis vont enregistrer la première baisse de leur déficit commercial en six ans. Sur les 11 premiers mois de l’année il est en recul de 0,7% après un très bon mois de novembre où il atteint un plus bas de 3 ans à -43,1 milliards de dollars, soit un recul annuel de 8,2% selon les données du département du Commerce publiées mardi.

Dans le détail, les importations de biens et services ont baissé de 1% à 251,7 milliards de dollars quand les exportations ont augmenté de 0,7% à 208,6 milliards. Pour les seuls biens, le déficit est aussi tombé à son plus bas niveau depuis octobre 2016.

Importations chinoises en baisse de 16% depuis janvier

En novembre, les Américains ont importé moins de biens de consommation notamment les téléphones portables, les jouets, les meubles illustrant la poursuite du repli des importations chinoises frappées par des taxes douanières punitives.

Concrètement, en novembre, les importations de biens en provenance du géant chinois ont ainsi encore baissé de 7,8%. Le recul s’élève à 16% depuis le début de l’année, alors que le déficit n’avait cessé de se creuser depuis des années.

Même tendance pour les produits du secteur alimentaire et des boissons ainsi que pour le matériel industriel.

Des exportations qui se portent bien

A l’inverse, ils ont exporté davantage de biens de consommation notamment des bijoux, des diamants, des oeuvres d’art ou des cosmétiques.
    
Les exportations du secteur automobile ont également augmenté de même. Dans le secteur agricole, celles de soja, qui s’étaient effondrées en 2018 en raison de la guerre commerciale avec la Chine, ont rebondi de 21,9% en novembre et de 23,3% depuis le début de l’année.

Ces données devraient d’autant plus satisfaire Donald Trump, en course pour sa réélection, qu’elles pourraient donner un coup de pouce à la croissance de l’économie américaine du dernier trimestre, tandis qu’un premier accord commercial avec la Chine est attendu le 15 janvier prochain.




Retrouvez cet article sur : BFM Business