vendredi , 25 septembre 2020
Accueil » Finance » Ikea propose de reprendre vos anciens meubles en échange d’un bon d’achat

Ikea propose de reprendre vos anciens meubles en échange d’un bon d’achat


Vous déménagez ou vous avez décidé de changer votre intérieur, mais vous ne savez pas quoi faire de vos meubles achetés chez Ikea ? Le géant de l’ameublement suédois a la solution : grâce à un service appelé « seconde vie des meubles », le distributeur propose de reprendre vos anciens meubles achetés chez Ikea en échange d’un bon d’achat pour les revendre dans ses magasins. S’il existe depuis 2014, ce service a connu une véritable accélération ces derniers mois, avec une croissance de + 80% sur la période allant de septembre 2019 à janvier 2020 comparé à la même période l’année précédente.

Interrogée par Business Insider France, l’enseigne a confirmé vouloir inscrire ce service encore plus clairement dans la stratégie du groupe dans l’Hexagone : « inspirer un mode de vie plus durable à la maison à ses clients est une priorité pour Ikea France. Ce service encourage l’allongement de la durée de vie des produits et s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire ». Il a été amélioré récemment : un nouvel outil proposant d’estimer en ligne le prix du meuble à reprendre a été mis en ligne par Ikea. Testé dans les magasins de Nantes, Evry et Reims durant le mois d’août, il est dorénavant disponible dans tous les points de vente de l’enseigne proposant le service de seconde vie, c’est-à-dire tous les magasins sauf Ikea La Madeleine (75) et celui de Vélizy (78).

Attention à ne pas surévaluer l’état de vos meubles Ikea sous peine de mauvaises surprises au moment de la reprise

Comment est-ce que cela fonctionne concrètement ? Le client intéressé pour vendre un produit se rend sur le site internet d’lkea, dans la rubrique dédiée au service « seconde vie des meubles ». Après avoir coché trois cases détaillant les conditions de reprise, il accède sur la page suivante au choix des catégories de meubles (bureau, chambre, salle à manger…) et des sous-catégories de produits. Les meubles sont ensuite proposés par noms, rangés par ordre alphabétique et un moteur de recherche permet également d’aider si le nom exact de l’article n’est pas connu. Une fois le produit trouvé et sélectionné, il faut déterminer son état général en s’aidant de photos : « comme neuf », « bon état » ou « très utilisé ». Un prix de reprise indicatif est alors proposé par Ikea, ainsi qu’un numéro d’estimation et un QR-code.

À lire aussi — Ikea lance un sweat et un tshirt avec en motif le code-barre de sa bibliothèque Billy

Si le client souhaite procéder à la reprise, il lui faut indiquer dans quel magasin et à quelle date il souhaite procéder au dépôt de son article. Le produit doit ensuite être déposé sous 15 jours maximum. Attention, si le vendeur potentiel a été un peu trop optimiste quant à l’état général de son meuble, Ikea se réserve le droit de lui proposer un prix de reprise plus bas au moment de l’échange en magasin. Une évaluation est en effet effectuée sur place par un vendeur, au Service Retours et Échanges.

Tous les meubles Ikea ne sont pas concernés par ce service de reprise

Une fois le produit repris, le client repart avec une carte d’avoir Ikea, valable partout en France. Les meubles récupérés sont ensuite proposés à la vente dans l’espace « Bonne Trouvaille » des magasins du géant suédois. Si jamais ils ne trouvent pas preneurs au bout de quelques temps, ils sont alors retirés de la vente et éliminés « de manière responsable », indique Ikea sur son site.

Seuls les meubles commercialisés par Ikea entre 2010 et aujourd’hui sont éligibles à ce service. Il faut également que le client les amène en magasin entièrement montés et en bon état général. Les canapés convertibles, les étagères murales, les matelas, les produits d’extérieur, les articles pour enfants et bébé ou encore les accessoires de décoration sont à l’inverse exclus du service seconde vie des meubles et ne peuvent être repris par l’enseigne.

À lire aussi — Découvrez des extraits du catalogue Ikea 2021 à défaut de le recevoir chez vous


Retrouvez cet article sur : Business Insider