lundi , 28 septembre 2020
Accueil » Finance » Ikea s’associe à Asus pour lancer des accessoires et meubles de gaming

Ikea s’associe à Asus pour lancer des accessoires et meubles de gaming


Il y aurait 2,7 milliards de gamers sur Terre, selon une étude de Newzoo publiée cette année. Soit environ un tiers de la population mondiale, et autant de clients potentiels qu’Ikea souhaite atteindre en leur offrant une installation optimale et abordable pour jouer aux jeux vidéo dans les meilleures conditions. Pour réussir dans cette entreprise, le géant de l’ameublement a annoncé lundi 14 septembre avoir noué un partenariat avec Asus et sa division Republic Of Gamers (ROG). La gamme de « meubles et accessoires de gaming » née de l’alliance entre Ikea et le fabricant de PC devrait être lancée en 2021 en Chine, avant de s’étendre au reste du monde.

L’entreprise suédoise précise dans un communiqué de presse que le projet est actuellement en cours de développement à l’IKEA Product Development Center, à Shanghai (Chine). « La première série de produits conçus spécifiquement pour les joueurs » devrait se composer d’une trentaine d’éléments. Et, si la nature de ces articles reste floue — on peut toutefois s’attendre à des chaises de gaming, des bureaux ou encore des meubles TV optimisés pour les jeux vidéo — la société insiste sur un point : ils seront abordables.

La nouvelle gamme promet de contenter les gamers « négligés » par l’industrie du meuble. Intégrant les jeux vidéo dans un contexte social et familial, la série sera pensée pour s’incorporer parfaitement aux habitations. Kris Huang, qui chapeaute le projet pour Asus, s’en félicite : « Le ROG est ravi de s’associer à Ikea pour créer le meilleur style de vie pour les joueurs […]. Avec Ikea en tant qu’expert de l’aménagement, nous pensons que cette collaboration leur permettra de construire l’espace de jeu qu’ils ont toujours imaginé dans le confort de leur propre maison. »

A lire aussi — Ikea propose de faire ses achats via son smartphone pour aller plus vite en caisse




Retrouvez cet article sur : Business Insider