samedi , 26 septembre 2020
Accueil » Finance » La Bourse de New York n’en finit plus de battre des records

La Bourse de New York n’en finit plus de battre des records


La crise sanitaire a beau s’être transformée en crise économique, entraînant des licenciements massifs et une envolée du taux de chômage aux Etats-Unis, supérieur à 10% en juillet, les investisseurs restent confiants. Surtout leur appétit pour les nouvelles technologies apparaît toujours aussi fort. L’indice Nasdaq Composite, qui regroupe de nombreuses actions d’entreprises de la tech, comme Alphabet (maison-mère de Google), Microsoft ou encore Amazon, a ainsi enregistré un nouveau record lundi 24 août 2020. Grâce à une nouvelle hausse de 0,60%, il culmine à présent à 11 379 points.

L’indice S&P 500, réunissant 500 des plus grandes sociétés cotées outre-Atlantique et considéré comme le plus représentatif du marché boursier américain, a également atteint un nouveau sommet. Grâce à une progression de 1% lundi, il s’affichait 3 431 points à la clôture de la Bourse. Il avait déjà retrouvé son niveau d’avant-crise le 18 août, après une chute vertigineuse de l’indice et historique de par sa rapidité en février. Entre son point le plus haut le 19 février et le plus bas auquel il était tombé le 23 mars, le S&P 500 s’était effondré de 34%.

Les valeurs tech à la fête

Le Nasdaq a quant à lui retrouvé dès juin son niveau d’avant la crise sanitaire. Le confinement et l’essor du télétravail ont grandement avantagé des valeurs technologiques comme Netflix et Amazon, les consommateurs ayant plus que jamais eu recours à leurs services. Mais l’indice est aussi porté par la folle ascension d’Apple, dont la capitalisation boursière a dépassé les 2 000 milliards de dollars le 19 août — c’est la première entreprise cotée américaine à atteindre une telle valeur. Dans le même registre, Tesla connaît une ascension impressionnante. Le groupe d’Elon Musk a vu son action franchir le cap des 2 000 dollars jeudi 20 août. Il est devenu début juillet le constructeur automobile le plus cher en Bourse.

Tesla va diviser par cinq le prix de son action pour rendre le titre plus accessible et élargir ainsi la base de ses investisseurs. Ces derniers espèrent voir l’entreprise intégrer le S&P 500 grâce aux quatre trimestres rentables qu’elle vient d’aligner.

L’espoir d’un vaccin

La progression des cours sur la place de New York lundi a aussi été alimentée par de nouvelles informations sur un traitement et un vaccin contre le Covid-19. Des secteurs particulièrement affectés par la pandémie, comme l’aérien, ont bondi, l’action American Airlines grimpant par exemple de plus de 10%. L’agence américaine responsable des médicaments a autorisé en urgence un traitement par la transfusion de plasma sanguin de personnes guéries, rapporte La Presse. La Maison-Blanche envisage en outre d’accorder une procédure d’autorisation accélérée à un vaccin développé par AstraZeneca et l’Université d’Oxford, selon le Financial Times.

Si un vaccin était prochainement trouvé, l’indice Dow Jones, regroupant de grands groupes industriels américains, pourrait à son tour atteindre de nouveaux sommets comme le Nasdaq et le S&P 500, lui qui reste à plus de 4% de son record d’avant-crise.

À lire aussi — 7 entreprises dont les cours de Bourse se sont envolés avec la crise sanitaire


Retrouvez cet article sur : Business Insider