mardi , 2 juin 2020
Accueil » Finance » La Chine va emprunter 481 milliards d’euros pour relancer sa croissance

La Chine va emprunter 481 milliards d’euros pour relancer sa croissance


Même si la Chine estime avoir gagner la guerre sanitaire contre le coronavirus, la guerre économique est loin d’être achevée. De quoi pousser le pays à ne pas fixer d’objectif de croissance pour 2020, une première.

« Notre pays sera confronté à certains facteurs qui sont difficiles à prévoir » en raison de la pandémie de Covid-19 et de la conjoncture mondiale, a indiqué le Premier ministre Li Keqiang dans un discours-fleuve ouvrant la session annuelle du Parlement.

Le pays va par ailleurs laisser filer son déficit cette année à 3,6% du PIB (contre 2,8% l’an dernier) mettant ainsi un frein à sa politique de désendettement pour soutenir une économie en souffrance.

Laisser filer le déficit

Le déficit du pays augmentera ainsi de 1.000 milliards de yuans (128 milliards d’euros) par rapport à l’an dernier, a précisé M. Li. La Chine n’a plus connu d’excédent budgétaire depuis 2007.

Pékin entend également rééquilibrer son économie vers la consommation intérieure, au moment où la pandémie paralyse ses principaux partenaires commerciaux, l’Union européenne et les Etats-Unis, et pénalise les exportations, un secteur clé pour le géant asiatique.

Pour se faire, l’empire du Milieu va lancer un vaste plan d’investissement d’un montant de 3.750 milliards de yuans (481 milliards d’euros) pour financer les infrastructures et par ricochet la consommation.

Infrastructures

Ces investissements seront notamment destinés au déploiement de la technologie 5G, appelée à révolutionner les communications, et à généraliser les véhicules à énergies nouvelles, a indiqué le Premier ministre chinois.

Le Premier ministre chinois a également annoncé l’émission d’un emprunt d’Etat pour un montant de 1.000 milliards de yuans.

« Il s’agit d’une mesure exceptionnelle limitée à (une) période exceptionnelle », a relevé Li Keqiang, précisant que ce total de 2.000 milliards de yuans serait « transféré en intégralité » aux gouvernements locaux pour soutenir l’emploi.




Retrouvez cet article sur : BFM Business