vendredi , 25 septembre 2020
Accueil » Finance » La marque Uncle Ben’s, accusée de racisme, change de nom et abandonne son logo

La marque Uncle Ben’s, accusée de racisme, change de nom et abandonne son logo


Le riz Uncle Ben’s débarquait en 1943 dans les épiceries de l’Amérique ségrégationniste. 77 ans et quelques progrès plus tard, la marque connue dans le monde entier change d’appellation : sa société mère Mars Inc. annonce en effet ce mercredi 23 septembre que les céréales seront commercialisées sous le nom de Ben’s Original. Le portrait du riziculteur afro-américain, célèbre logo de la marque, disparaît également. Il était jugé comme véhiculant des des préjugés racistes, à savoir l’image de l’esclave noir américain travaillant la terre du sud des Etats-Unis.

“Le moment est venu d’apporter des changements significatifs dans la société”, se félicite Fiona Dawson, présidente mondiale de Mars Food, interrogée par CNN. « Pour certains, cela rappelait clairement la servitude, et ce n’est pas la marque que nous voulons représenter ». Le logo et le nom de la marque suscitaient en effet de vives critiques depuis quelques temps, notamment de la part des associations de lutte contre le racisme. Le torrent « Black Lives Matter » — mouvement mondial contre les discriminations déclenché par le meurtre de George Floyd par la police américaine — a sans doute précipité le changement, envisagé par Mars depuis quelques mois.

La marque aurait été nommée ainsi en l’honneur d’un riziculteur afro-américain du Sud des Etats-Unis réputé pour la qualité de son riz. Le terme « uncle » (oncle en français) était jadis utilisé par les esclavagistes pour désigner les personnes âgées de couleur aux Etats-Unis. Pour la même raison, la marque de farine à crêpe Aunt Jemima (« Tante Jemima » en français) a disparu des rayons. Le logo d’Uncle Ben’s s’inspirerait en revanche du visage de Frank Brown, maître d’hôtel dans un restaurant de Chicago que fréquentait le dessinateur du portrait.

A lire aussi — L’algorithme de Twitter qui recadre les photos accusé de biais raciste




Retrouvez cet article sur : Business Insider