dimanche , 15 décembre 2019
Accueil » Finance » La promo du dernier film de Roman Polanski perturbée par les accusations contre le réalisateur

La promo du dernier film de Roman Polanski perturbée par les accusations contre le réalisateur

La promo du dernier film de Roman Polanski perturbée par les accusations contre le réalisateur

L’affiche de « J’accuse », de Roman Polanski. Gaumont

Les nouvelles accusations de viol contre le réalisateur Roman Polanski perturbent la promotion de son nouveau film, « J’accuse », qui sort dans les salles françaises ce mercredi 13 novembre. Vendredi, Le Parisien a publié le témoignage de la photographe française Valentine Monnier, qui affirme avoir été violée en 1975 par le cinéaste dans son chalet de Gstaad, en Suisse, alors qu’elle était âgée de 18 ans. Par la voix de son avocat, Roman Polanski « conteste fermement toute accusation de viol ».

Une nouvelle affaire Polanski qui met les médias et l’équipe du film dans l’embarras, en témoigne le nombre d’interviews annulées et émissions déprogrammées ces jours-ci. Ainsi, Jean Dujardin — la tête d’affiche de « J’accuse » — devait être sur le plateau du 20 heures de TF1 dimanche soir. Il a annulé sa venue, selon l’AFP. Lundi 11 novembre, France 5 devait diffuser un numéro de « C à Vous » enregistré à l’avance avec Louis Garrel — lui-aussi à l’affiche du film.

L’émission a été remplacée par une rediffusion, rapporte Le Parisien. « L’émission ayant été enregistrée mercredi, c’était impossible de la diffuser ce lundi en l’état compte tenu de l’actualité », explique la chaîne publique auprès du journal.

Même justification du côté de France Inter. La radio devait diffuser lundi un numéro de l’émission « Pop pop pop » d’Antoine De Caunes avec Louis Garrel, enregistré la semaine dernière. Celui-ci a également été remplacé par une rediffusion. « On a décidé avec Antoine de Caunes qu’il était impossible de faire entendre cette émission aux auditeurs puisque la question de cette nouvelle accusation n’était pas posée », a justifié à l’antenne Laurence Bloch, la directrice de la radio, rapporte Le Parisien. Avant d’ajouter : « Louis Garrel reviendra ».

Ce mardi, la femme de Roman Polanski, Emmanuelle Seigner — qui tient aussi un rôle dans le film — s’est « décommandée » de l’émission « Boomerang » sur la station publique. France Inter est partenaire du film — son logo est présent au bas de l’affiche — et Laurence Bloch a réitéré le soutien de la radio envers « ce film absolument remarquable sur l’affaire Dreyfus ». Lors du journal de 13 heures de lundi, elle a déclaré : « c’est le combat d’un homme seul qui risque tout pour que la vérité advienne. Les auditeurs sont adultes et feront en conscience ce qu’ils croient devoir faire ».

Grand prix du jury à la dernière Mostra de Venise, « J’accuse » raconte comment le commandant Picquart (Jean Dujardin) a réhabilité le capitaine Dreyfus (Louis Garrel), victime d’antisémitisme et injustement condamné pour espionnage à la fin du XIXè siècle.

Le réalisateur franco-polonais Roman Polanski a été condamné en 1977 aux Etats-Unis pour rapports sexuels illégaux avec une mineure. Une affaire qui n’est toujours pas classée par la justice américaine car le cinéaste a fui le pays.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi :
La maison mère de Google a lancé une enquête interne sur la façon dont l’entreprise traite les accusations d’inconduite sexuelle

VIDEO: 6 signes qui montrent que vous êtes intolérant au lactose




Retrouvez cet article sur : Business Insider