dimanche , 15 décembre 2019
Accueil » Finance » Le cofondateur d’Apple Steve Wozniak accuse l’Apple Card de fonctionner sur des critères sexistes

Le cofondateur d’Apple Steve Wozniak accuse l’Apple Card de fonctionner sur des critères sexistes

Le cofondateur d'Apple Steve Wozniak accuse l'Apple Card de fonctionner sur des critères sexistes

Steve Wozniak, le co-fondateur d’Apple.

Steve Wozniak, le cofondateur d’Apple, est entré dans le débat sur la possible discrimination de la nouvelle Apple Card envers les femmes. Alors qu’Apple a lancé en août aux États-Unis sa nouvelle carte de crédit, un tweet publié jeudi et désormais viral du développeur informatique David Heinemeier Hansson accuse le programme Apple Card d’user de biais sexistes. Ce samedi, en réponse au développeur, c’est le co-fondateur d’Apple, Steve Wozniak, qui a signalé un problème similaire. Il affirme bénéficier d’une limite de crédit 10 fois plus élevé que celui de son épouse Janet Hill. « Il nous est arrivée la même chose. Nous n’avons pas de comptes bancaires séparés, ni de cartes de crédit, ni d’actifs d’aucune sorte. Nous avons tous les deux les mêmes limites élevées sur nos cartes, y compris notre carte AmEx Centurion. Mais la différence est multipliée par 10 sur la carte Apple. »

Il a ajouté que sa femme avait essayé d’appeler le service client pour régler le problème, mais que cela n’avait abouti à rien. 

Des tweets partagés des milliers de fois 

Le développeur et auteur, David Heinemeier Hansson  a accusé l’Apple Card d’accorder un plafond 20 fois plus restreint à sa femme qu’à lui. Alors même que l’indice de solvabilité de sa femme (son « credit score » aux Etats-Unis) est plus élevé que le sien et que le couple déclare ses revenus en commun. Dans son tweet, il écrit : « L’Apple Card est un p***** de programme sexiste. Ma femme et moi-même avons produit des déclarations de revenus conjointes, nous sommes mariés depuis longtemps et vivons dans un État reconnaissant la communauté réduite aux acquêts. Pourtant, l’algorithme ‘boîte noire’ d’Apple pense que je mérite 20 fois sa limite de crédit. Le service client ne marche pas. » 

Le terme « boite noire » désigne des systèmes d’intelligence artificielle dont les critères ayant conduit à une prise de décision restent flous.

Apple renvoie la responsabilité sur la banque d’investissement Goldman Sachs 

Dans un autre tweet, Steve Wozniak a suggéré que ce classement sexiste était l’oeuvre d’un algorithme, et pas d’une décision consciente d’un contrôleur humain. Contacté au sujet de ces allégations, un porte-parole d’Apple a renvoyé Business Insider US vers Goldman Sachs, affirmant que la banque était responsable des décisions concernant le crédit et la gestion opérationnelle de la carte.

Dans un autre tweet, Steve Wozniak estime qu’Apple devrait assumer une partie de la responsabilité : « Je suis actuellement employé chez Apple, fondateur de l’entreprise et la même chose nous est arrivée (10 fois) bien que nous n’ayons pas d’actifs ou de comptes séparés. Certains disent que c’est la faute de Goldman Sachs, mais étant donné qu’Apple est directement lié à cette affaire, ils devraient partager la responsabilité. »

Goldman Sachs n’a pour le moment pas répondu aux sollicitations de Business Insider US. Cependant, dans un communiqué publié samedi, la banque a déclaré : « Comme pour toute autre carte de crédit, votre demande est évaluée de façon indépendante. Nous examinons la solvabilité d’une personne, ce qui comprend des facteurs comme son pointage de crédit personnel, le montant de ses dettes et la façon dont ces dettes ont été gérées. Compte tenu de ces facteurs, il est possible que deux membres de la famille reçoivent des décisions de crédit très différentes. Dans tous les cas, nous n’avons pas pris et ne prendrons pas de décisions basées sur le genre. »

Ces accusations étaient suffisamment graves pour qu’un régulateur de Wall Street ouvre une enquête sur Goldman Sachs, selon Bloomberg.

Version originale : Isobel Asher Hamilton / Business Insider US

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi :
Apple dévoile Apple TV+, son rival de Netflix, ainsi que Apple Arcade et Apple News+

VIDEO: Voici pourquoi l’abus d’alcool provoque des trous noirs




Retrouvez cet article sur : Business Insider