mercredi , 22 janvier 2020
Accueil » Finance » Le nouveau patron de Boeing, David Calhoun, gagnera 7M$ s’il parvient à remettre le 737 Max en service

Le nouveau patron de Boeing, David Calhoun, gagnera 7M$ s’il parvient à remettre le 737 Max en service

Le nouveau patron de Boeing, David Calhoun, gagnera 7M$ s'il parvient à remettre le 737 Max en service

David Calhoun, le nouveau patron de Boeing, le 26 janvier 2011. REUTERS/Brendan McDermid

Le nouveau DG de Boeing, David Calhoun, a pris la tête du groupe ce lundi 13 janvier 2020, en remplacement de Dennis Muilenburg. David Calhoun a pour mission de redorer le blason de Boeing, après deux accidents mortels impliquant le tout dernier appareil de la compagnie, le Boeing 737 Max. Et si David Calhoun parvient à redresser l’entreprise en difficulté, notamment en assurant le retour en service de son Boeing 737 Max, l’appareil le plus vendu, il pourrait obtenir une prime cinq fois supérieure à son salaire de base.

La rémunération de David Calhoun a été divulguée par Boeing dans un document déposé à la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme américain de la Bourse, vendredi soir. Selon le dépôt, David Calhoun recevra un salaire de base annuel de 1,4 million de dollars. De plus, il pourrait récolter plusieurs primes, dont au moins 2,5 millions de dollars de bonus en cash, et éventuellement 7 millions de dollars pour la « remise en service complète et sécuritaire » de l’avion 737 Max.

David Calhoun est considéré comme un « spécialiste du redressement » dans son secteur, mais la remise en service de l’avion sera une tâche difficile, étant donné qu’il est immobilisé au sol depuis mars après qu’un logiciel défectueux ait entraîné la mort de 346 personnes en cinq mois. L’avion n’a pas encore de date fixée de remise en service et la compagnie a cessé d’en construire de nouveaux.

Deux membres du Congrès enquêtant sur la crise du 737 Max ont récemment accusé Boeing de « dissimulation délibérée » du nouveau logiciel de l’avion. Et la semaine dernière, la compagnie a reçu un autre coup après que des courriels internes accablants, donnés par Boeing au Congrès, aient révélé que des employés de la compagnie s’étaient moqués de l’Administration fédérale de l’aviation et avaient discuté des problèmes de sécurité liés au 737 Max. « Cet avion est conçu par des clowns qui sont supervisés par des singes », a écrit un employé dans un message au sujet du 737 Max.

David Calhoun est convaincu que le 737 Max volera à nouveau

La rémunération de Dennis Muilenburg, limogé pour sa mauvaise gestion de la crise du 737 Max, était également détaillée dans le document. Et bien que Boeing l’ait privé de son bonus pour 2019, de toute indemnité de départ et de ses titres d’une valeur de près de 15 millions de dollars, Dennis Muilenburg conserve tout de même ses stock-options et sa retraite, qu’il a obtenus avant d’avoir pris son poste de DG, et dont la valeur s’élève à 62 millions de dollars.

Les rémunérations des deux hommes ont été divulguées le jour même où Spirit AeroSystems, un fabricant du Kansas qui tirait une partie importante de ses revenus du 737 Max en panne, a annoncé le licenciement de 2 800 travailleurs de son usine de Wichita.

David Calhoun reste néanmoins convaincu qu’il est à la hauteur de la tâche, à savoir relancer le 737 Max. Dans un courriel envoyé aux employés ce lundi, David Calhoun a dit que le retour du 737 Max en toute sécurité était un « objectif principal ». « On va le faire, et on va le faire bien », a-t-il écrit.

Version originale : Rosie Perper/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi :
L’enquête sur le Boeing 737 Max révèle qu’il pourrait exister de nouveaux défauts de conception

VIDEO : Voici ce que mange le basketteur LeBron James pour rester en forme




Retrouvez cet article sur : Business Insider