dimanche , 27 septembre 2020
Accueil » Finance » Leclerc n’envisage pas de suppressions d’emplois

Leclerc n’envisage pas de suppressions d’emplois


Malgré le sursaut d’activité connu par le secteur pendant l’épidémie de coronavirus, et notamment au moment du confinement des Français, certains groupes de la grande distribution connaissent actuellement des difficultés. C’est le cas par exemple d’Auchan qui a annoncé mercredi 9 septembre devoir supprimer près de 1 500 postes. Du côté du groupe E.Leclerc, l’avenir semble beaucoup plus rose. Le patron du géant de la distribution, Michel-Édouard Leclerc, a en effet affirmé jeudi qu’il n’y aura pas de restructuration à venir dans les centres Leclerc.

Questionné par Europe 1 sur la possibilité d’une réorganisation chez Leclerc, le PDG du groupe a indiqué qu' »il n’y a pas de plan social prévu chez Leclerc ». « On continue d’embaucher, mais c’est parce qu’effectivement, on a anticipé les mutations de la consommation », a-t-il poursuivi. Il nuance cependant : « comme les autres, on n’avait pas anticipé le Covid. Mais on anticipé les mutations de la consommation il y a 5, 6 ans. Et aujourd’hui on fait la course en tête, si on crée des emplois, c’est justement parce qu’on a eu cette réactivité », a-t-il ajouté.

À l’inverse, la direction du distributeur Auchan Retail France a annoncé mercredi 9 septembre un plan qui prévoit la suppression de 1 475 postes, pour « adapter » « son organisation aux nouvelles attentes des consommateurs et des citoyens ». Le distributeur doit notamment restructurer l’activité, globalement déficitaire, de ses hypermarchés — à l’instar du groupe Carrefour. Mais aussi rendre son offre en ligne plus attractive : l’épidémie de Covid-19 et le confinement ont en effet accéléré l’ancrage du commerce en ligne dans les habitudes de consommation, nécessitant une transformation à marche forcée des modèles économiques avec le développement du drive et de la livraison à domicile.

À lire aussi — Leclerc à la peine avec ses magasins spécialisés en bio


Retrouvez cet article sur : Business Insider