vendredi , 11 décembre 2020
Accueil » Finance » Les 7 pays de l’OCDE qui prélèvent le plus d’impôts et de cotisations sociales

Les 7 pays de l’OCDE qui prélèvent le plus d’impôts et de cotisations sociales

« Au-delà de 40% de prélèvements obligatoires (en proportion du PIB), nous basculerons dans le socialisme… », avait déclaré pendant son septennat Valérie Giscard d’Estaing, l’ancien président de la République française qui nous a quitté le 2 décembre 2020. Si l’on applique le même raisonnement aujourd’hui, la France devrait logiquement être considérée comme un Etat socialiste, les impôts et cotisations sociales excédant 45% du produit intérieur brut (PIB) du pays, selon des chiffres dévoilés le 3 décembre par l’OCDE.

Or, le président actuel, Emmanuel Macron, semble plutôt pencher pour une politique libérale, le plan de relance du gouvernement de 100 milliards d’euros prévoyant par exemple une baisse de 20 milliards des impôts de production des entreprises. La France fait dans tous les cas partie des Etats où les prélèvements obligatoires sont les plus importants, aux côtés notamment des pays nordiques. Des prélèvements qui viennent financer les dépenses publiques sociales conséquentes de l’Etat, les plus importantes à l’échelle de l’OCDE, rapportées aux PIB.

L’Organisation de coopération et de développement économiques souligne que pour la première fois en une décennie, les recettes fiscales ont chuté l’an dernier au sein des 37 Etats développés et émergents qui la composent. Le ratio moyen des impôts sur le PIB est ainsi tombé à 33,8% en 2019, soit une baisse de 0,1 point de pourcentage par rapport à 2018, en raison d’une diminution de la taxation dans une quinzaine de pays.

À lire aussi — La dette mondiale va atteindre un nouveau record en 2020

« Une baisse beaucoup plus importante est attendue en 2020, car la pandémie de Covid-19 a réduit l’activité économique et les recettes fiscales liées à la consommation (comme la TVA, ndlr) », prévient l’OCDE. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est l’impôt qui rapporte le plus aux finances publiques en France, presque la moitié des recettes fiscales de l’Etat.

« Avec des taux de TVA à un niveau record, les gouvernements devront peut-être explorer des options d’élargissement de l’assiette pour restaurer les recettes de la TVA après la crise », estime l’OCDE. L’un des grands enjeux est de parvenir à bien prélever cette taxe dans le cadre du commerce en ligne, sur des plateformes comme Amazon où des vendeurs étrangers hors Union européenne parviennent à passer entre les mailles du filée.

« La flambée du commerce électronique à la suite de l’épidémie de Covid-19 a souligné l’importance d’une réforme pour garantir que la TVA est correctement appliquée », souligne ainsi l’organisation.

Voici, selon l’OCDE, les 7 Etats qui prélèvent le plus d’impôts et de cotisations sociales par rapport au PIB :

7. Finlande — 42,2%

Helsinki, capitale de la Finlande. tap5a/Pixabay

5 ex aequo. Autriche — 42,4%

Vienne, capitale de l’Autriche. domeckopol/Pixabay

5 ex aequo. Italie — 42,4%

Rome, capitale de l’Italie. davidecattini/Pixabay

3 ex aequo. Suède — 42,9%

Stockholm, capitale de la Suède. Giraffew/Pixabay

3 ex aequo. Belgique — 42,9%

Bruxelles, capitale de la Belgique. JoaquinAranoa/Pixabay

2. France — 45,4%

Paris, capitale de la France. Free-Photos/Pixabay

1. Danemark — 46,3%

Copenhague, capitale du Danemark. Pixabay

À lire aussi — Les 10 pays de l’OCDE qui affichent les dépenses sociales les plus importantes


Retrouvez cet article sur : Business Insider