dimanche , 19 janvier 2020
Accueil » Finance » Pourquoi la justice japonaise s’intéresse à la femme de Carlos Ghosn

Pourquoi la justice japonaise s’intéresse à la femme de Carlos Ghosn

Pourquoi la justice japonaise s'intéresse à la femme de Carlos Ghosn

Carlos Ghosn lors du Mondial de l’Automobile de Paris, en 2012. Wikimedia Commons/Thesupermat

Après Carlos Ghosn, qui a fui fin décembre au Liban, la justice japonaise a désormais aussi sa femme dans le viseur. Les agences de presse nippones Kyodo News et Jiji on annoncé mardi 7 janvier que la justice de leur pays avait émis un mandat d’arrêt à l’encontre de Carole Ghosn, soupçonnée de « faux témoignage » dans l’enquête sur son mari au Japon, rapporte l’AFP. L’annonce de ce mandat d’arrêt intervient alors qu’une demande d’arrestation de Carlos Ghosn a été émise début janvier par Interpol, quelques jours après la fuite au Liban de l’ancien patron de Renault et de l’Alliance Renault-Nissan. 

L’homme d’affaires était en liberté sous caution depuis fin avril 2019 au Japon, dans l’attente de son procès pour malversations financières présumées. Il est sous le coup de quatre chefs d’inculpation au total. Le Franco-libano-brésilien de 65 ans était assigné à résidence à Tokyo mais pouvait sortir librement de chez lui et effectuer des voyages de moins de 72 heures à travers le pays sans demander une autorisation du tribunal. 

Carlos Ghosn clamera probablement de nouveau son innocence mercredi 8 janvier. Il a annoncé par la voix d’un porte-parole qu’il tiendrait une conférence de presse à 15 heures ce jour-là, à laquelle une centaine de journalistes internationaux sont déjà accrédités. Pendant des mois, le patron déchu a été privé de tout échange avec sa femme par la justice japonaise. Ils ont pu finalement converser via un système de vidéoconférence en novembre, sous le contrôle des avocats japonais de Carlos Ghosn.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi :
Train, caisson à roulettes… On en sait plus sur la fuite de Carlos Ghosn au Liban

Qui est derrière TikTok, l’application chinoise de partage de vidéos n°1 aux Etats-Unis ?




Retrouvez cet article sur : Business Insider