dimanche , 20 septembre 2020
Accueil » Finance » Royaume-Uni, France… Les pays qui ont subi les plus fortes chutes de leur PIB avec la crise

Royaume-Uni, France… Les pays qui ont subi les plus fortes chutes de leur PIB avec la crise

La crise sanitaire a provoqué la mise à l’arrêt de nombreuses activités. En dépit de moyens conséquents déployés par les Etats pour venir en aide aux entreprises, des secteurs souffrent encore profondément de la crise économique. D’autant que pour certains, comme l’aérien, le tourisme ou encore la culture, les mesures prises pour endiguer la propagation du virus et éviter une deuxième vague continuent de peser lourdement sur leur activité et leurs finances. En France, le dispositif du chômage partiel, les prêts garantis et les plans de soutien ne suffiront pas par exemple à empêcher des faillites et des licenciements massifs.

À la fin du premier trimestre, des pans entiers de l’économie ont commencé à s’arrêter en Europe, avec l’instauration du confinement des populations et les fermetures de frontières. L’Amérique latine et les l’Amérique du Nord ont ensuite subi le même sort. Le deuxième trimestre a ainsi vu les économies des pays développés et émergents plonger dans la récession, enregistrant bien souvent un recul historique de leur PIB depuis la Seconde guerre mondiale. La France fait partie des Etats où la récession est la plus marquée, avec une chute de 13,8% de son produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre, après une baisse de 5,9% sur les trois premiers mois de l’année.

Mais l’Espagne, le Royaume-Uni ou encore le Mexique affichent un repli encore plus conséquent. Le PIB des pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a globalement accusé « une baisse sans précédent » de 9,8% au deuxième trimestre 2020, selon un communiqué de l’organisation publié le 26 août. Un plongeon nettement supérieur au recul de 2,3% enregistré lors du premier trimestre 2009, au plus fort de la crise financière. Dans la zone euro, le PIB s’est aussi contracté de 12,1%.

Voici 15 des pays dans le monde affichant les plus fortes chutes de leur PIB au deuxième trimestre, par rapport au trimestre précédent, selon les données de l’OCDE :

Japon — chute de 7,8% du PIB au deuxième trimestre

Tokyo, capitale du Japon. cegoh/Pixabay

Suède — 8,6%

Stockholm, capitale de la Suède.  falco/Pixabay

Pologne — 8,9%

Varsovie, capitale de la Pologne. oleg_mit/Pixabay

Etats-Unis — 9,1%

La Maison-Blanche à Washington, capitale des Etats-Unis. Pixabay

Allemagne — 9,7%

Francfort, en Allemagne.  Pixabay

Autriche — 10,7%

Vienne, capitale de l’Autriche. EM80/Pixabay

Canada — 12%

Vancouver, au Canada blaxxtock/Pixabay

Belgique — 12,2%

Bruxelles, capitale de la Belgique Kreutzfelder/ Pixabay

Italie — 12,4%

Rome, capitale de l’Italie. Jean-Pierre Dalbéra/ Flickr

Chili — 13,2%

Santiago du Chili. FranDuque/Pixabay

France — 13,8%

Paris, capitale de la France. Christophroesler/Pixabay

Portugal — 14,1%

Postcardtrip/ Pixabay

Mexique — 17,1%

Mexico, capitale du Mexique. FREDIARTURO/Pixabay

Espagne — 18,5%

Madrid, capitale de l’Espagne.  Felipe Gabaldón/Wikimedia Commons

Royaume-Uni — 20,4%

Londres, capitale du Royaume-Uni. KaiPilger/Pixabay

À lire aussi — Voici les pays où le taux de mortalité du Covid-19 est le plus élevé


Retrouvez cet article sur : Business Insider