mardi , 10 décembre 2019
Accueil » Finance » Wall Street et les Bourses européennes terminent à la baisse

Wall Street et les Bourses européennes terminent à la baisse


Le Dow Jones a cédé 0,95%, à 26 770,20 points. Le Nasdaq a baissé de 0,83%, à 8 089,54 points, et l’indice élargi S&P 500 a perdu 0,39%, à 2 986,20 points. Sur la semaine, le Dow Jones a cédé 0,2%, le Nasdaq a gagné 0,4% et le S&P 500 s’est apprécié de 0,5%.
    
Un nouveau rebondissement dans la crise du 737 MAX que traverse Boeing depuis plusieurs mois, après deux crashs mortels ayant fait 346 morts, a fait chuter l’action de l’avionneur américain, qui a lâché 6,79% vendredi. Le régulateur de l’aérien américain a accusé le groupe de lui avoir caché des documents importants, notamment un échange entre employés révélant que le système automatique qui devait empêcher l’avion de partir en piqué, le rendait difficile à piloter en simulateur.
    
De son côté, Johnson & Johnson a dégringolé de 6,22% après avoir annoncé vendredi le rappel de 33 000 bouteilles de talc aux Etats-Unis. Un rappel qui fait suite à la détection de traces d’amiante, alors que l’entreprise assure depuis des années que ses produits en sont totalement dépourvus.
    
La nette baisse de Netflix, -6,15%, a elle pesé sur le Nasdaq. La plateforme de streaming avait fortement progressé la veille après avoir publié, mercredi soir, de solides résultats trimestriels. D’autres géants technologiques, comme Facebook, Amazon, et Alphabet, la maison mère de Google, se sont aussi affichés en recul, respectivement à  -2,38%, -1,68%, -0,67%, 
    
La cote new-yorkaise a aussi été pénalisée en début de séance par le fort ralentissement de l’économie de la Chine, dont la croissance du PIB est descendue au troisième trimestre à 6% sur un an, soit sa plus faible performance depuis au moins 27 ans.

Le CAC 40 en recul de 0.65%    

De leur côté, les Bourses européennes ont également terminé la semaine sur une note négative, les investisseurs restant méfiants à la veille d’un vote crucial du Parlement britannique sur le Brexit, dans un contexte économique morose.
    
A cette inquiétude s’ajoutent celles sur le ralentissement économique de la Chine et sur la guerre commerciale, qui frappe désormais l’Europe. Et le coup d’envoi de la nouvelle saison de résultats n’avait guère de quoi rassurer les investisseurs, de nombreuses entreprises ayant annoncé des révisions à la baisse de leurs prévisions, en particulier sur la place parisienne.
    
Renault a dévissé de 11,48% à 48,56 euros, pénalisé par la révision à la baisse des objectifs financiers du constructeur automobile, dont le chiffre d’affaires au 3ème trimestre a également baissé. Sur la place parisienne, tout le secteur automobile en a pâti: Peugeot a perdu 1,66% à 23,66 euros et Michelin 1,96% à 102,45 euros.            
        
Ainsi, le CAC 40 a perdu 0,65% à 5 636,25 points. Le Dax termine à -0,17%. A londres, la bourse recule de 0,44%. Pour les autres places européennes: -0,24% à Milan, -0,73% à Lisbonne, -0,43% pour la bourse Suisse, -0,61% à Amsterdam et -0,49% à Bruxelles.    




Retrouvez cet article sur : BFM Business